1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Cause palestinienne : 20.000 manifestants à travers la France, brèves tensions à Paris

Cause palestinienne : 20.000 manifestants à travers la France, brèves tensions à Paris

La plupart des rassemblements se sont déroulés dans le calme, sauf à Paris où 44 personnes ont été interpellées.

Non autorisée, la manifestation de soutien à la cause palestinienne a été dispersée par les policiers, samedi 15 mai 2021 à Paris
Non autorisée, la manifestation de soutien à la cause palestinienne a été dispersée par les policiers, samedi 15 mai 2021 à Paris
Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
louis
Louis Chahuneau
Journaliste

"Importé" ou pas, le conflit israélo-palestinien mobilise en France. Environ 22.000 personnes, selon le ministère de l'Intérieur, se sont rassemblées en soutien aux Palestiniens samedi 15 mai à travers la France.

À Paris, où la manifestation avait été interdite par la préfecture, sur demande du ministère de l'Intérieur, 2.500 à 3.500 personnes selon les autorités (4.500 à 5.000 selon les organisateurs) se sont réunis en début d'après-midi à Barbès, dans le 18e arrondissement. "Libérez la Palestine" ; "Israël assassin", "Israël casse toi, Palestine n'est pas à toi", ont crié des manifestants. "Palestine vivra. Palestine vaincra", pouvait-on entendre. Quelques drapeaux palestiniens étaient brandis ou utilisés en cape.

Le ministère de l'Intérieur avait mobilisé près de 4.200 policiers et gendarmes pour s'assurer qu'il n'y ait pas de débordement. Immédiatement en début d'après-midi, les premiers échauffourées ont eu lieu. Les canons à eau ont tenté de repousser les manifestants vers le périphérique, tandis que certains manifestants ont tenté de se disperser dans les ruelles aux alentours du boulevard Barbès. En fin d'après-midi, quelques centaines d'entre-eux ont réussi à se rassembler place de la République (10e arrondissement).

51 personnes interpellées

Au total, une soixantaine de rassemblements se sont tenus dans toute la France. Les plus importants étaient à Strasbourg (4.000 personnes), Marseille (1.500), Lyon et Nantes (1.000). 

À lire aussi

Un total de 51 personnes ont été interpellées, dont 44 à Paris où, selon des chiffres provisoires du parquet, 15 personnes étaient en garde à vue en début de soirée, notamment pour "participation à un groupement formé en vue de violences", "participation à un attroupement après sommation" et "violences sur les forces de l'ordre". Il y a eu deux "blessés légers" chez les forces de l'ordre (un à Nice, un à Paris), selon le ministère de l'Intérieur.

Les appels à manifester interviennent sur fond d'escalade militaire inédite ces derniers jours depuis 2014 entre Israël et le mouvement palestinien Hamas, dans et autour de la bande de Gaza, et de violences dans des villes israéliennes mixtes arabes et juives. Au moins 139 palestiniens et 9 Israéliens sont morts ces derniers jours, sans compter des milliers de blessés. Ce samedi, les locaux de l'agence de presse américaine Associated Press, et de la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera ont été bombardés.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/