1 min de lecture Agriculture

CARTE - Greenpeace dénonce l'existence de 4.413 "fermes-usines" en France

L'ONG tire la sonnette d'alarme sur ces exploitations intensives, qui présentent des risques écologiques mais aussi sanitaires.

Un élevage de cochons (illustration)
Un élevage de cochons (illustration) Crédit : FRED TANNEAU / AFP
Camille Schmitt
Camille Schmitt
Journaliste

Des "fermes-usines". C'est ainsi que Greenpeace appelle des fermes où l'élevage est pratiqué de manière industrielle. Dans un rapport, l'ONG dénonce ces fermes qui ont un impact écologique important sur la qualité des terres, de l'eau de l'air, mais présente aussi des risques sanitaires.

Les exploitations agricoles sont considérées comme des "fermes-usines" par Greenpeace dès lors qu'elles dépassent certains seuils : 750 truies, 2.000 porcs de production, 40.000 volailles, 400 vaches laitière. Un nombre d'animaux considéré comme trop grand par rapport à la surface d'élevage.

Sur ces critères, l'ONG a ainsi recensé 4.413 "fermes-usines", réparties dans 2.340 communes, à partir des données du ministère de la Transition Écologique et Solidaire. 90% des départements français sont concernés par la présence de ces fermes, et la concentration est particulièrement importante en Bretagne. Rien que dans ce département, 1.720 "fermes-usines" ont été identifiées. 

À lire aussi
Un agriculture français répand des pesticides dans un champ (illustration). agriculture
Taxe contre les pesticides : vers le gel d'une mesure mal ficelée ?

Des risques écologiques et sanitaires

L'ONG alerte sur les conséquences non seulement écologiques mais aussi sanitaires de telles pratiques. Greenpeace cite une ville du Tarn, Lescout, où le taux de cancer est anormalement élevé. En cause : les émanations d'ammoniac venant d'un élevage de 185.000 poules à proximité de la commune. "La ferme est suspectée d’avoir causée des pathologies gastriques, des maux de tête, de gorge et même des cancers des yeux dans la population voisine", peut-on lire sur le site de l'organisation. 

La pollution de l'eau et des terres est également pointée du doigt. À Landunvez, dans le Finistère Nord, un ferme de 26.000 porcs produit 60 tonnes de lisier par jour, d'après Greenpeace. "En avril 2018, 100.000 litres de lisier s’étaient déversées par accident dans le Jet, la rivière du coin, entraînant une mortalité très importante de poissons dans la pisciculture du Jet et polluant le ruisseau sur une distance de 12 kilomètres", détaille l'ONG. Dans cette zone, 11 plages étaient fermées cet été à cause de la présence en excès de l'E. Coli, une bactérie fécale.

Greenpeace demande ainsi le gel de tous les projets de création ou d'extension de ce type de fermes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agriculture Greenpeace Environnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795707085
CARTE - Greenpeace dénonce l'existence de 4.413 "fermes-usines" en France
CARTE - Greenpeace dénonce l'existence de 4.413 "fermes-usines" en France
L'ONG tire la sonnette d'alarme sur ces exploitations intensives, qui présentent des risques écologiques mais aussi sanitaires.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/carte-greenpeace-denonce-l-existence-de-4-413-fermes-usines-en-france-7795707085
2018-11-26 14:06:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/hZki1XSWiaWA6Uat4RT1pw/330v220-2/online/image/2015/0901/7779576994_un-elevage-de-cochons-illustration.jpg