2 min de lecture Canicule

Canicule : télétravail, "congés canicule"... Yannick Jadot propose ses solutions

L'eurodéputé est revenu sur l'épisode de canicule que traverse la France, pointant les manquements du gouvernement tout en proposant des solutions.

Yannick Jadot (Europe-Écologie Les Verts)
Yannick Jadot (Europe-Écologie Les Verts) Crédit : AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

Gratuité des transports, télétravail et "congés canicule". Alors que la France suffoque comme jamais pour cause de températures record en cette fin de mois de juin, Yannick Jadot a proposé plusieurs manières de faire face à une canicule qui pourrait devenir récurrente en plein réchauffement climatique. Le député européen Europe écologie les verts (EELV) estime même que les pouvoirs publics sont "très en retard" en la matière

"Nos lieux de vie ne sont pas adaptés, nos villes regorgent d'îlots de chaleur", répond Yannick Jadot, interrogé par le JDD du dimanche 30 juin sur le "degré d'adaptation de la France au réchauffement climatique". Selon lui, les périodes de fortes chaleurs, qui engendrent des pics de pollution, doivent s'accompagner de mesures facilitant l'adaptation des citoyens. 

"Il faut des transports publics gratuits. Aménager le temps de travail, favoriser le télétravail et adapter les entreprises et les écoles à ces chaleurs. Si on mettait en place des 'congés canicule', cela permettrait aux parents, aux enfants et au salariés de s'organiser", avance-t-il. 

La circulation différenciée "a échoué"

Des mesures concrètes alors que plusieurs écoles ont été fermées à travers la France ces derniers jours, mettant parfois les parents dans l'obligation de trouver une solution de garde. Sur le fond, Yannick Jadot préconise également de "travailler sur la morphologie des villes". Il faudrait ainsi "végétaliser les centres urbains", et investir "massivement" dans l'isolation des logements. 

À lire aussi
La canicule (illustration) canicule
Canicule : 1.500 décès cet été, 10 fois moins qu'en 2003

Dans la ligne de mire du leader écologiste, le pouvoir actuel, qu'il accuse de ne pas respecter certains engagement. "Malheureusement, ce gouvernement, comme les précédents ne respecte pas l'objectif des 500.000 logements par an prévus par la loi", regrette-t-il. 

Si les écologistes soutiennent le "principe de circulation différenciée", Yannick Jadot déplore "qu'il y (ait) eu autant, voire plus, de bouchons que d'habitude" lors de sa mise en oeuvre cette semaine dans plusieurs villes. "En l'absence d'anticipation, d'information et de contrôle, la mesure a échoué", tranche-t-il. 

Protéger les plus fragiles de la pollution

Pour l'eurodéputé, dont la liste est arrivée troisième aux européennes, il faut pour que l'opinion épouse la cause environnementale que "les plus fragiles" soient "exonérés des efforts alors qu'ils sont déjà les plus touchés par les pollutions". Une réponse apportée aux "gilets jaunes" opposés au principe de la taxe carbone.

"Il y a une question d'équité : on demande beaucoup d'efforts aux automobilistes, mais on n'en demande pas aux constructeurs qui fraudent, on ne taxe pas le kérosène au niveau national ou international et on laisse entrer dans nos ports des navires qui crachent des saloperies matin, midi et soir", dit le député, qui avait soutenu la hausse de la taxe carbone initialement prévue par le gouvernement en janvier. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Canicule Environnement Pollution
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants