1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "C'est tellement facile de faire du police-bashing", dénonce Linda Kebbab
1 min de lecture

"C'est tellement facile de faire du police-bashing", dénonce Linda Kebbab

INVITÉE RTL - Tandis que son livre "Gardienne de la paix et de la révolte", sort ce mercredi 7 octobre, Linda Kebbab, policière et déléguée syndicale a dénoncé le police-bashing dont sont victimes les forces de l'ordre.

Linda Kebbab, gardienne de la paix et déléguée nationale du syndicat de police Unité SGP-FO, le 6 octobre 2020.
Linda Kebbab, gardienne de la paix et déléguée nationale du syndicat de police Unité SGP-FO, le 6 octobre 2020.
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Linda Kebbab était l'invitée de RTL du 7 octobre 2020
00:10:47
Alba Ventura & Marie Gingault

Gardienne de la paix et déléguée nationale du syndicat de police Unité SGP-FO, Linda Kebbab publie ce mercredi 7 octobre son livre intitulé Gardienne de la paix et de la révolte, aux éditions Stock.

Invitée au micro de RTL, la policière témoigne de la difficulté du travail des forces de l'ordre, qui plus est, en tant que femme. Dans son livre, la syndicaliste revient notamment sur l'épisode des Gilets jaunes. Elle avoue avoir partagé leurs revendications au début du mouvement "comme la majorité des policiers". "Le policier n'est ni plus ni moins un Français comme un autre. Il est issu de la population dans laquelle il a également une famille, des amis, qui se retrouvent aussi sur des ronds-points". 


La déléguée nationale du syndicat de police Unité SGP-FO a également consacré un chapitre de son livre aux "peoples", dont elle condamne fermement les propos. "C'est tellement facile de faire du police-bashing", a martelé Linda Kebbab sur RTL, dénonçant ainsi les propos de Virginie Despentes, Omar Sy ou encore Camélia Jordana. 

C’est tellement facile et peu courageux de taper sur les policiers

Linda Kebbab - Gardienne de la paix et déléguée nationale du syndicat de police Unité SGP-FO

"Il n'y a pas de courage à faire du police-bashing, on n'est pas dans une dictature, on ne risque rien à critiquer la police, à l’insulter, à la dénigrer et ça a des conséquences sur le moral des policiers", déplore-t-elle.

À lire aussi

"Quand on embrasse un métier où votre intégrité physique elle est constamment remise en question, où la moindre petite mission, même anodine, peut vous coûter votre propre vie et que des personnes dans leur canapé ou issus des 'gated communities', écrivent des textes dans lesquels ils vous fustigent ou font passer pour l’alpha et l’oméga du mal de la population française, c’est douloureux", ajoute la déléguée syndicale.

"C’est tellement facile et peu courageux de taper sur les policiers, c’est beaucoup plus courageux de les défendre", conclu Linda Kebbab. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/