2 min de lecture Budget

Budget 2021 : la taxe sur le poids des véhicules n'en fera pas partie, affirme Pompili

Le malus au poids des véhicules neufs ne fait pas partie de la loi de finances 2021 a affirmé la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, les "négociations" étant toujours "en cours".

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique.
Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique. Crédit : AFP / LIONEL BONAVENTURE
Sarah Belien
Sarah Belien
et AFP

Une éventuelle taxe sur le poids des véhicules, proposée par la Convention citoyenne sur le climat, n'est pas d'actualité. La ministre de la Transition écologique a affirmé vendredi 25 septembre que le malus ne serait pas intégré au budget 2021 et fait toujours l'objet de "négociations".

"Ce n'est pas dans la loi de finances qui va être annoncée, puisque les négociations sont encore en cours. Donc c'est normal que ce ne soit pas dans le budget. On en discute et on verra", a déclaré Barbara Pompili, interrogée sur BFMTV. "La Convention citoyenne sur le climat a proposé des mesures, et moi mon rôle, c'est de faire en sorte qu'on puisse les mettre en oeuvre", a toutefois indiqué la ministre.

Le projet de Loi de finances 2021, qui contiendra un peu plus du tiers des propositions de la Convention, sera déposé "a priori mi-décembre" au Conseil des ministres d'après Barbara Pompili. Il sera avant cela présenté lundi, a indiqué le ministère de l'Économie.

"Dans le contexte économique actuel, je ne veux aucune augmentation d'impôt et je veux protéger les emplois industriels, les usines et le pouvoir d'achat des Français", a rappelé Bruno Le Maire dans Les Echos.

Les SUV principalement visés

À lire aussi
Une classe de primaire (illustration) société
Éducation nationale : 400 millions d’euros débloqués pour les enseignants

S'agissant des SUV, Barbara Pompili a rappelé qu'elle avait "demandé qu'ils soient 'malussés', à une époque". "Donc, évidemment que c'est un type de véhicule dont on ne doit pas encourager la consommation", a-t-elle ajouté.

La Convention citoyenne avait proposé de "renforcer très fortement le malus sur les véhicules polluants et d'introduire le poids comme un des critères à prendre en compte", avec des exemptions pour les familles nombreuses. La ministre n'a par ailleurs pas manqué de rappeler à propos de cette taxe : "à titre personnel, je l'ai déjà défendue dans l'hémicycle. Donc je ne me renierai jamais".

Le président de la Plateforme automobile (PFA), Luc Chatel, qui représente les entreprises du secteur en France, s'était inquiété de cette nouvelle taxe. "Ce malus impacterait 70% des voitures produites en France au moment où l'on veut lancer un programme de localisation de l'automobile du futur dans notre pays", avait assuré Luc Chatel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Budget Environnement Économie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants