1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Avignon : pourquoi la ville ferme 4 piscines municipales durant l'été
2 min de lecture

Avignon : pourquoi la ville ferme 4 piscines municipales durant l'été

Seul le stade nautique va rester ouvert, mais l'entrée y est quatre fois plus chère que dans les piscines classiques.

Une piscine municipale (illustration)
Une piscine municipale (illustration)
Crédit : Guillaume Frixon / RTL
Avignon : pourquoi la ville ferme 4 piscines municipales durant l'été
00:04:17
Hugo Amelin - édité par Guillaume Dosda

L'été en Avignon, il fait chaud, et les pierres de la ville n'aident pas car elles maintiennent la chaleur, pourtant la municipalité a décidé de fermer les piscines cet été. Ils sont nombreux à regretter ce choix, comme Odile et Nicol, 73 ans. "C'est notre seul lieu de détente à des prix intéressants. Ce n'est pas logique de supprimer les piscines à cette époque. Au mois de décembre à la limite, mais pas l'été quand il fait très chaud", jugent-elles. "C'est 1,50 euros pour rentrer à la piscine, quand on a 3 petits-enfants, ça compte. On ne se baignera pas", assurent-elles. 

Pas question pour certains d'aller dans un centre aquatique à 8 euros l'entrée, surpeuplé, et en plein soleil, puisqu'à ciel ouvert. Pour Asma, il n'y aura pas de piscine non plus cette année. "J'ai 3 enfants qui nagent. Il fait très chaud à Avignon. On préfère venir dans une piscine couverte, on préfère avoir le choix", explique la mère de famille. Situé en périphérie du centre ville, le stade nautique est accessible avec le tramway, ce qui engendre un coût supplémentaire. "Comme je n'ai pas de voiture, je suis obligée de garder les petits-enfants à la maison, il faut que la piscine reste ouverte", demande Aïcha, une avignonnaise.

La mairie de son côté explique qu'elle a lancé un plan de rénovation des différentes piscines municipales. "Derrière, on crée des espaces extérieurs, des espaces de jeux d'eau pour les enfants. On recrée des vraies piscines ludiques de proximité d'été", explique Zinèbe Haddaoui, adjointe aux sports. Par ailleurs, la raison du coût de l'énergie est aussi évoquée.

Mais un dernier argument est murmuré, et explique que que le stade nautique a coûté 17 millions d'euros et n'a pas encore trouvé son public. Fermer les piscines de quartier est donc une idée opportune pour contraindre les habitants à venir découvrir le site, et donc le rentabiliser.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.