1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Arnaque : la traque des taxis clandestins en région parisienne
1 min de lecture

Arnaque : la traque des taxis clandestins en région parisienne

Dans les aéroports parisiens, de faux taxis guettent les touristes dès leur arrivée. Chaque jour, la police s'efforce de traquer ces nouveaux escrocs qui nuisent à la profession.

La course contre les taxis clandestins en région parisienne
La course contre les taxis clandestins en région parisienne
Crédit : Capture d'écran M6
La course contre les taxis clandestins en région parisienne
06:12
La rédaction de M6 & Joanna Wadel

C’est une nouvelle escroquerie à laquelle sont confrontés de nombreux touristes venus visiter la capitale. Sur les 8.000 passagers transportés chaque jour par des taxis depuis l’aéroport de Roissy, certains débutent leur séjour avec une mauvaise surprise.

Face l’affluence de voyageurs dans les terminaux parisiens, les taxis clandestins prolifèrent. Ces chauffeurs illégaux, aux pratiques peu scrupuleuses, et aux tarifs exorbitants, sont un vrai fléau pour la profession.

Une pratique en pleine expansion. En 2018, sur les 8 premiers mois de l’année, la police a constaté 207 délits d’exercice illégal de l’activité de taxi. Soit une hausse de 105% par rapport à la même période l’an dernier.

Une vidéo tournée début novembre 2018 a été vue par des milliers d'internautes. Elle montre un faux chauffeur de taxi réclamer 247 euros pour un trajet Roissy-Paris à un couple de touristes thaïlandais, séquestrés dans la voiture de l’escroc, sans compteur ni licence.  

Boers contre chauffeurs clandestins

À lire aussi

Ces faux chauffeurs, qui risquent pourtant jusqu'à un an de prison et 15.000 euros d'amende, s’adonnent à leur activité au grand jour. Pour lutter contre ces délits, 25 policiers spécialisés dans le contrôle du transport de personnes les traquent sans cesse. 

C’est le jeu du chat et de la souris, entre ceux qu’on appelle les Boers et ces taxis clandestins extrêmement organisés, qui connaissent et guettent les véhicules de service des policiers. Pour se rendre compte de l’ampleur du phénomène, il suffit de passer quelques instants dans l’un des deux aéroports parisiens.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
pub
En Direct
/