1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Angers : les apprentis cuisiniers régalent le Secours populaire
2 min de lecture

Angers : les apprentis cuisiniers régalent le Secours populaire

REPORTAGE - L'association fournit des denrées alimentaires aux élèves du CFA Pierre Cointreau qui les transforment en bons petits plats.

Les apprentis de la mention complémentaire "desserts de restaurant" sous les ordres de la chef pâtissière Mireille Rouquette
Les apprentis de la mention complémentaire "desserts de restaurant" sous les ordres de la chef pâtissière Mireille Rouquette
Crédit : Patrice Gabard / RTL
Les apprentis cuisiniers d'Angers régalent au Secours Populaire
03:42
Patrice Gabard - édité par Florine Boukhelifa

Un joli partenariat solidaire et anti-gaspillage. À Angers, le Centre de Formation Pierre Cointreau de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Maine et Loire s'est associé au Secours populaire. Les futurs chefs cuisiniers de ce centre d'apprentissage préparent de bons petits plats aux plus démunis. De son côté, l’association caritative fournit la matière première : la viande, les légumes, les fruits, évitant ainsi de jeter ces aliments. 

Un "super projet" pour Mireille Rouquette. Aux fourneaux, cette chef pâtissière dirige les élèves de la mention complémentaire desserts de restaurant. Au menu, "deux entremets vont être faits, un entremet pommes confites et une tarte crumble. C’est quand même pas mal parce qu’on a fait plus de 8000 repas d’avril jusqu’à juillet", explique-t-elle. Rien ne lui échappe, pas même l’épluchage d’une mandarine. "Vous m’enlevez quand même le plus gros des membranes blanches, (...) ça donne de l’amertume", indique-t-elle.

"L’idée du projet est née par les jeunes, par les apprentis en licence cuisine et gastronomie, indique Murielle Juradot, responsable de la filière hôtellerie-restauration. Lors du premier confinement, ils étaient chez eux et ils ont entendu tous ces gens qui aidaient, les soignants qui s’investissaient et ils se sont dit : pourquoi, nous, on n’aiderait pas, qu’est-ce qu’on peut faire ? On a contacté le secours populaire et on est parti."

"Faire plaisir aux autres est le but de notre métier"

Pour ce deuxième confinement, les cours sont maintenus. Ce ne sont donc plus seulement des élèves volontaires qui participent à cette opération mais tous ceux du centre de formation puisque le restaurant d’application est fermé lui aussi. "C’est vrai que c’est un mouvement intéressant, même pour nous, ça nous permet de faire plaisir aux autres, c’est le but de notre métier", déclare un des apprentis cuisiniers.

À lire aussi

Une fois terminés, les plats sont mis sous vide pour être livrés le lendemain aux entrepôts du Secours Populaire d’Angers. Ce matin-là, la livraison est effectuée par Audrey Marcelot et deux élèves. "Dans les poches, il y a du riz, du potage, du saumon, du tajine et du ragoût de légumes", énonce la professeure. Elle ne repart cependant pas les mains vides. L'originalité de ce partenariat, c’est l’utilisation des stocks du Secours populaire. Luc Poulaud, bénévole de l’association prend l'exemple "des steaks hachés et saucisses. En fait, on n’a pas le droit de les distribuer s'ils ne sont pas cuisinés donc là je lui donne."

L'initiative est aussi riche d’enseignements pour les élèves. "Rien que le fait de ne pas gâcher et de transformer les produits pour le donner aux gens qui en ont besoin, explique Sarah, apprentie dans un restaurant de Poitiers. On n’a pas forcément conscience, nous, derrière notre cuisine de faire à manger à des gens qui, eux, ont les moyens de venir au restaurant." Le 14 juillet dernier, invitée par le président de la République, Sarah a même représenté ses camarades et son centre de formation à la Garden party de l’Élysée.

Les CAP première année  planchent sur la crème caramel
Les CAP première année planchent sur la crème caramel
Crédit : Patrice Gabard
Les CAP première année  planchent sur la crème caramel
Au premier plan, Sarah invitée à la garden party de l'Élysée
Livraison des plats au secours populaire avec Murielle Juradot responsable de la filière hôtellerie restauration du CFA
Les plats réalisés pour le Secours populaire sont mis sous vide avant d'être livrés à l'association
Le Secours populaire fournit des produits alimentaires aux apprentis cuisiniers, qu'ils transforment ensuite en bons petits plats
Les apprentis de la mention complémentaire "desserts de restaurant" sous les ordres de la chef pâtissière Mireille Rouquette
Les CAP première année planchent sur la crème caramel Crédits : Patrice Gabard
Au premier plan, Sarah invitée à la garden party de l'Élysée Crédits : Patrice Gabard / RTL
Livraison des plats au secours populaire avec Murielle Juradot responsable de la filière hôtellerie restauration du CFA Crédits : Patrice Gabard / RTL
Les plats réalisés pour le Secours populaire sont mis sous vide avant d'être livrés à l'association Crédits : Patrice Gabard / RTL
Le Secours populaire fournit des produits alimentaires aux apprentis cuisiniers, qu'ils transforment ensuite en bons petits plats Crédits : Patrice Gabard / RTL
Les apprentis de la mention complémentaire "desserts de restaurant" sous les ordres de la chef pâtissière Mireille Rouquette Crédits : Patrice Gabard / RTL
1/1
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/