1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. 1er mai : la crainte des débordements et des black blocks gagne les autorités
1 min de lecture

1er mai : la crainte des débordements et des black blocks gagne les autorités

Comme chaque année, le 1er mai est une date importante pour les mouvements sociaux et les organisations syndicales. Mais ces manifestations pourraient être perturbées par la présence de black blocks.

Les "Black Blocs" ont été à l'origine de débordements lors du défilé du 1er mai 2018 à Paris
Les "Black Blocs" ont été à l'origine de débordements lors du défilé du 1er mai 2018 à Paris
Crédit : Alain JOCARD / AFP
1er mai : la crainte des débordements et des black blocks gagne les autorités
01:05
Guillaume Chieze - édité par Quentin Marchal

À la veille du 1er mai et ses traditionnels défilés, la crainte de débordements et des black blocks est plus que jamais d'actualité dans les rangs des forces de l'ordre. Pour l'instant, 15.000 manifestants sont attendus à Paris où un dispositif "conséquent" va être mis en place.
 
Les autorités craignent de revivre le même scénario que lors des 1er mai 2018 et 2019, où de nombreuses dégradations avaient eu lieu tandis que les cortèges syndicaux s'étaient fait déborder par les casseurs. Depuis quelques jours, des vidéos appelant à défendre les libertés et à s'insurger contre le gouvernement circulent parmi les réseaux d'ultra-gauche et les enquêteurs du renseignement estiment qu'ils pourraient être rejoints par ceux que l'on appelle les "ultra-jaunes", une émanation radicale du mouvement des "gilets jaunes".

En tout, la préfecture estime que plusieurs centaines de casseurs pourraient tenter de perturber le cortège en constituant un black bloc, une action violente ultra rapide en tête de cortège et notamment dès le départ, à 14h place de la République. Pour l'éviter, les forces de l'ordre misent à la fois sur des fouilles en amont mais également sur leur nouvelle doctrine : intervenir vite et en masse, pour faire en sorte que le mouvement ne prenne pas trop d'ampleur.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/