3 min de lecture Banques

Un tiers des banques dans le monde pourraient fermer en cas de crise

Selon le cabinet McKinsey, un tiers des banques ont une rentabilité si faible qu'un ralentissement de l'économie mondiale pourrait leur être fatal.

L'Eco and You - Martial You L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Un tiers des banques pourraient fermer en cas de crise Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Paul Turban

C'est une étude publiée par le cabinet d'étude McKinsey ce mardi 22 octobre. Un tiers des banques pourraient faire faillite dans le monde dans les prochains mois. Nos banques sont fragiles. Elles ne gagnent plus assez d'argent pour un tiers d'entre elles, notamment des banques asiatiques et européennes, en premier lieu italiennes, espagnoles, allemandes.

Entre 2000 et 2007, les banques ont connu une rentabilité de l'ordre de 16,8 %. Puis il y a eu la crise. Et depuis 2009, la rentabilité est de 3,6 %. Elles gagnent 4 fois moins d'argent qu'avant. Résultat : les banques ont déjà fermé 2.000 agences en France depuis 10 ans et 50.000 suppressions de postes ont été annoncées en Europe depuis janvier.

Les banques doivent aussi payer maintenant pour garder l'argent qui dort sur leurs comptes : c'est ce qu'on appelle les taux négatifs. Elles doivent aussi nous garantir des taux d'intérêt à 1,5 % sur 15 ans pour nos prêts immobiliers. C'est une bombe à retardement en termes de comptabilité quand les taux remonteront dans les mois qui viennent.

Risque de faillites en cascade

Un tiers des banques sont fragiles et elles risqueraient de tomber si la croissance baissait dans les prochains mois. Or, il y a un mois sur RTL, le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau disait que "le bateau France avance à bon rythme, mais la mer autour de nous devient plus agitée." Le Fonds monétaire international (FMI) l'a confirmé la semaine dernière : la croissance mondiale sera plus faible cette année, 3 % contre 3,2 % prévus.

À lire aussi
Hacking (illustration) arnaque
Arnaque bancaire : un lien envoyé sur votre téléphone permet de siphonner votre compte

Depuis 10 ans, les banques centrales ont prêté de l'argent pas cher aux banques pour qu'elles refassent du crédit et qu'elles relancent leurs activités après la crise des subprimes. Qui dit taux d'intérêt bas, dit crédits immobiliers, consommation, crédits aux entreprises intéressants, etc.

Un élastique tendu prêt à rompre

Les consommateurs se sont jetés sur ces crédits pas chers. Depuis 2009, c'est le moment de s'endetter sur 20 ans. Les entreprises et les familles sont endettées comme jamais. La dette des ménages atteint 143 % du PIB français, c'est colossal. Cette dette a bondi de 25 points en 10 ans. La dette de la France continue de progresser cette année. L'économie mondiale est un élastique tendu, et on ne sait pas quand il va craquer.

Logiquement, il ne faut pas avoir peur pour nos économies. Il y a des mécanismes de protection qui ont été mis en place il y a dix ans. Et il va y avoir la chaîne alimentaire bancaire qui va prendre le relais. Une vingtaine de grosses banques dans le monde continue à faire des profits comme avant la crise. Elles devraient absorber les plus fragiles pour réduire le nombre de convives autour du gâteau.

Le plus

Pour la première fois, il y a plus de super-riches en Chine qu'aux États-Unis. Un super-riche fait partie des 10 % les plus riches du monde. Ils sont 100 millions en Chine, contre "seulement" 99 millions aux États-Unis.

La note

8/20 aux mutuelles de santé. Le site meilleures-assurances.com a comparé le prix des mutuelles région par région. Les écarts sont impressionnants. Les seniors sont ceux qui payent le plus pour leurs soins, en moyenne 2.560 euros par an. Mais on frôle les 3.000 euros en région parisienne et dans l'Hérault alors que l'on paye 1.718 euros dans le Haut-Rhin. Un écart de 65 %.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Banques Banque Argent
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants