1 min de lecture Banque

La Société générale annonce un plan de suppressions de postes

Le groupe bancaire a annoncé vendredi 20 septembre qu'il procédera à 530 suppressions de postes, principalement dans les fonctions dites de back-office.

Le logo de la Société Générale (illustration)
Le logo de la Société Générale (illustration) Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

Le groupe bancaire Société générale est lancé de longue date dans une réorganisation de ses activités, du fait de la transformation des activités bancaires. Et dans ce cadre, la banque a annoncé 530 suppressions de postes dans son réseau de détail à l'horizon 2023. 

Selon les informations de l'AFP, qui cite des sources concordantes, il y aura 360 postes supprimés dans les fonctions dites de back-office, et les 170 autres au siège et dans les fonctions transverses au sein du réseau de détail Société Générale en France. Ce qui veut dire que les réseaux du Crédit du Nord et de la banque en ligne Boursorama, filiales du groupe, seront quant à eux épargnés. 

Monique Motsch, représentante CFDT, a ainsi indiqué qu'il n'était pas question de fermetures d'agences, "mais de suppressions de postes et de fermeture de deux centres de back-office", a déclaré Monique Motsch, représentante CFDT. Ces suppressions devront être réalisées sans licenciements économiques, ni départs contraints, ont également indiqué les sources de l'AFP. 

Pas de précisions de la direction

Les deux implantations visées "sont situées en Île-de-France à Saint-Quentin-en-Yvelines et à Viry-Châtillon", a pour sa part affirmé Philippe Fournil, représentant de la CGT. 
Dans une première phase "un point d'étape sera établi par la direction et les organisations syndicales pour faire un état des lieux du back-office du réseau et du siège car la stratégie retenue, c'est de passer en filière, ce qui modifiera l'organisation actuelle", a ajouté le syndicaliste. 

À lire aussi
Matthieu Pigasse, en 2012 banque
Matthieu Pigasse quitte la banque Lazard

À ce stade, la direction n'a pas fourni de précisions sur les conditions de départ des salariés, ont détaillé les sources syndicales. "On doit établir avec la direction un calendrier" de négociations, "ce calendrier sera établi dans les prochaines semaines", a encore dit Philippe Fournil. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Banque Société générale Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants