1 min de lecture Consommation

Les bouillons Knorr épinglés pour 5 "arnaques à l'étiquette"

L'organisation épingle des "bouillons Knorr" car cinq arnaques sur l’emballage induiraient en erreur les consommateurs.

Knorr : l'organisation Foodwatch dénonce une arnaque à l'étiquette
Knorr : l'organisation Foodwatch dénonce une arnaque à l'étiquette Crédit : Foodwatch
Anne Le Henaff
Anne Le Henaff et Thomas Pierre

Un bouillon à l’huile d’olive, presque sans huile d’olive... Une nouvelle "arnaque à l’étiquette" est dénoncée mercredi par Foodwatch et concerne les bouillons Knorr. Plus exactement, c’est un concentré de cinq arnaques sur l’emballage que pointe du doigt l’organisation sur ces paquets de "bouillon aux herbes et à l’huile d’olive pour pâtes et riz". 

En premier lieu, l’huile d’olive Puget est très présente sur l’emballage. Or les bouillons n’en contiennent que 2%. Deuxième point, la principale matière grasse du produit est la très controversée huile de palme, 5 à 6 fois moins chère que l'huile d'olive. Ensuite, sur le dessin figure une alléchante casserole de pâtes, entourée d’olives et de basilic. Problème, il n’y a ni olives, ni basilic dans les bouillons. 

Vanté par une mention sur l’emballage, l'aspect "sans conservateur" est lui aussi épinglé par l’organisation. Signe que le produit est naturel ? Il contient pourtant un exhausteur de goût : du E621, c'est-à dire du glutamate, un additif également controversé pour la santé. Enfin, dans la liste des ingrédients, classés par ordre d’importance, le sucre arrive avant l’herbe ou l’huile d’olive. 

Du "marketing qui induit en erreur les consommateurs"

Camille Dorioz, responsable des campagnes Foodwatch, l’explique à RTL : "Quand on regarde l’emballage, on voit l’huile, on sent presque la Méditerranée, la garrigue, mais il faut aller chercher sur la tranche du paquet la liste des ingrédients écrite en tout petit. Les industriels doivent arrêter ce marketing qui induit en erreur les consommateurs". 

À lire aussi
Le taux de pauvreté a augmenté de 0,6 points en 2018 par rapport à 2017. société
La pauvreté et les inégalités de niveau de vie en hausse en 2018

Foodwatch lance donc une nouvelle pétition, pour demander à Knorr et à Puget de changer leur recette, ou leur emballage. 

arnaque
arnaque Crédit : Foodwatch
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Consommation Alimentation Arnaque
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants