2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : non, il n'y a pas une hausse spectaculaire des prix dans les supermarchés

FACT CHECKING - De nombreux messages sont diffusés sur les réseaux-sociaux, faisant état d'une hausse importante des prix dans les supermarchés. Si le panier moyen a augmenté, les prix dans les rayons n'ont quant à eux pas flambé.

micro générique Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Coronavirus : non, il n'y a pas une hausse spectaculaire des prix dans les supermarchés Crédit Image : Pascal GUYOT / AFP | Crédit Média : Jean-Mathieu Pernin | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Marie Gingault

C’est un étrange réflexe pris par certains utilisateurs des réseaux sociaux : associer la photo d'un ticket de caisse, à un message de colère. Aucune fierté de faire des achats dans cette démarche mais un moyen de dénoncer une hausse explosive des prix dans les grandes surfaces. 

"Faites leur de la pub, chez Carrefour le prix d’un kilo de pomme de terre passe de 1,39 euros à 7,50 euros en une semaine" : un montage de deux filets avec des pommes de terres y est associé, "des voleurs, rien pour les producteurs", se déchaînent ainsi des clients d’un magasin Carrefour en Charente-Maritime (17). 

La semaine dernière c’était un supermarché Leclerc qui essuyait la foudre des internautes, depuis la publication d’un ticket de caisse datant du mois de février. Issus cette fois-ci d’un magasin du Haut-Rhin (68), des pâtes étaient partagées comme étant deux fois plus onéreuses. Des publications qui ont été partagées 3.500 fois en 24 heures pour la première, et 11.000 fois pour la seconde depuis fin mars. 

Cela interroge, en temps de guerre même si il s'agit d'un ennemi invisible, certains en profiteraient-ils pour augmenter les prix et nous saigner à blanc ? En fait non, il ne faut jamais exclure les erreurs humaines et les erreurs de perception.

Les légumes frais en hausse

À lire aussi
Un Airbus A 320 de la compagnie Air Corsica à l'aéroport Napoléon Bonaparte Ajaccio le 18 janvier 2019. Corse
Déconfinement : les vols vers la Corse doivent être justifiés jusqu'au 23 juin

Ce qui est troublant, c'est que l'on nous dit que les prix moyens n'ont pas augmenté depuis le début du confinement, et c’est vrai. Gardons nos deux exemples avec ces pommes de terres si coûteuses en Charente-Maritime. Contactée par les équipes du journal Le Mondela direction du magasin parle d’un montage puisqu’il ne s’agît pas de la même variété de pomme de terre primeur. Le magasin a fait appel à un producteur plus petit donc plus cher comme indiqué, selon lui, sur la pancarte du magasin. 

Après les pommes de terres, passons aux pâtes. Et là, il s'agit d'une erreur humaine. L’AFP s’est renseignée auprès du magasin Leclerc qui plaide l’erreur de facturation ayant provoqué un affichage erroné des prix sur ce type de produit. Si vous n’aimez ni les pâtes, ni les pommes de terres, vous trouverez sur Facebook et Twitter, des tickets de caisses prouvant une prétendue augmentation des prix concernant les raviolis ou la lessive, mais ce n’est pas vrai. 

L'exception des légumes frais

Concernant les légumes frais c’est une autre affaire, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, a lui même constaté une hausse des prix. En effet, à cause du confinement, plus aucun légume ne vient de l’étranger, résultat nous consommons français, mais les coûts de production sont plus élevés chez nous même si le gouvernent a annoncé être vigilant face à une flambée des prix, notamment dans les territoires d’outre-mer. 

Le panier moyen a augmenté en raison du confinement

À la caisse, on a l’impression que tout est plus cher parce que le panier moyen est plus important, certains produits sont en rupture de stock, peu de promotions sont en cours, mais non, à part les produits frais, il n’y a pas de hausse massive contrairement à ce que disent ces message diffusés en masse sur les réseaux sociaux. Attention aux intox, ne les diffusez pas, en plus elles n’ont pas bon goût. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Supermarchés
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants