3 min de lecture Confinement

Coronavirus : non, l'attestation de déplacement numérique ne va pas tous nous ficher

FACT CHECKING - Beaucoup craignent que le gouvernement récupère certaines données personnelles à partir de l'attestation numérique de déplacement.

micro générique Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Coronavirus : non, l'attestation de déplacement numérique ne va pas tous nous ficher Crédit Image : RTL | Crédit Média : Jean-Mathieu Pernin | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin

Non, la nouvelle attestation de déplacement numérique ne va pas tous nous ficher. Depuis lundi, les tweets et les posts concernant cette nouvelle attestation numérique sont légions. Beaucoup se demandent où la télécharger, la majorité, alors que quelques-uns refusent catégoriquement sous prétexte, je cite, de ne pas être fiché ou pour ne pas voir ses informations personnelles absorbées par le gouvernement comme le craignent certains. Pour en faire quoi de ces données ? On ne sait pas.

C’est vrai que le contexte pose questions. Nous sommes tous cloîtrés, avec le droit de sortir une heure par jour et une obligation de télécharger une attestation pour acheter un pain au chocolat. On doit rentrer son adresse, sa date et lieu de naissance, son heure de sortie, avec un énorme QR code en dernière page, bref on sait tout de nos vies de confinés et toutes ces informations, ça doit bien finir quelque part ? Mais où ? Alors pas de panique, non le gouvernement ne va pas collecter vos données pour un futur usage.

Mais comment en être sur ? On se méfie toujours de ce qu’on ne contrôle pas, et là, de voir ses données mêlées à du numérique, on peut s’inquiéter. Mais de nombreuses enquêtes ont prouvé le contraire. Ouest-France par exemple a interrogé un expert en cybersécurité qui explique que "le travail a plutôt été bien fait. Les données inscrites sur le formulaire ne sortent pas de l’ordinateur, il n’y a aucune transmission." C’est-à-dire que ce que vous écrivez dans les cases, vos noms, adresses et autres ne circulent pas vers le ministère de l’Intérieur.

Aucune données saisies

Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur
Partager la citation

Ce programme a une vie autonome. "Aucunes données saisies", a expliqué Christophe Castaner au moment du lancement de l’application et ça se vérifie avec le QR code. Un jeu passionnant pour le week-end, téléchargez sur votre smartphone une application QR code, comme un code barre, et scannez votre attestation, vous verrez qu’apparait votre attestation sans modifications.

À lire aussi
Des contrôles routiers à la frontière (Illustration). Europe
Déconfinement : la Belgique rouvrira le 15 juin ses frontières avec ses voisins européens

Pas de collecte de données personnelles pour le moment car si, à l’avenir, un traçage des malades se fait par les portables, ce travail avec les attestations pourrait servir de base de travail et là c’est une autre paire de manches. Donc non, le gouvernement ne fiche pas tout le monde avec son application numérique, l’avenir interroge davantage.

Comme pour WhatsApp, accusé de propager de nombreuses fake news et qui a décidé de réagir. La messagerie, propriété de Facebook, se distingue particulièrement pendant cette crise pour la facilité avec laquelle elle propage les intox. 

Depuis cette semaine, il est impossible d’envoyer le même message ou même document à plus de 5 personnes à la fois afin de casser la chaîne des fake news à tout son carnet d’adresse. Messagerie cryptée, très compliqué de contrôler le message envoyé donc on ferme un peu le robinet à tube de fake news. Le week-end est souvent propice à la diffusion de fausses informations, ça sera le moment de faire le test.

La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Confinement Coronavirus Épidémie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants