2 min de lecture Tendances

Coronavirus : jusqu'à 300 millions d'euros de pertes en France si la crise dure

ÉDITO - Maillon essentiel de la chaîne alimentaire économique mondiale, la Chine est à l'arrêt à cause de l'épidémie du coronavirus qui touche l'économie du monde entier. La France pourrait perdre plus de 300 millions d'euros si la pause chinoise dure un mois de plus.

Lenglet - Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Coronavirus : un impact sur l'ensemble de l'économie mondiale Crédit Image : Anthony WALLACE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Quentin Marchal

Fin des vacances, retour au travail. Les congés du Nouvel An viennent de s'achever en Chine et le pays a connu un retour au ralenti, ce qui n'est pas sans conséquence pour l'économie mondiale. En effet, le vrai risque, c'est maintenant, au moment où la Chine est sensée se remettre au travail car elle peine à repartir.

En tout cas, elle ne repart pas aussi vite qu'on aurait pu l’espérer et avec un masque sur la bouche. Ces derniers jours, des millions de logiciels de télétravail ont été installés en Chine en raison du coronavirus. La Chambre de commerce de Shangaï indique que 60% des entreprises demandent à leurs salariés de rester chez eux.

Mais là où vous avez des millions de travailleurs qui se côtoient, on laisse les usines fermées pour éviter une contamination massive. FoxConn, le fabricant d'iPhone pour Apple est à l'arrêt selon l'agence Reuters et fabrique aujourd'hui des masques et non pas des téléphones.

Pour mieux comprendre cette paralysie, il suffit de se pencher sur les chiffres. Ce mardi 11 février, ce sont 8 millions d'ouvriers et de travailleurs qui auraient dû reprendre les transports pour aller au travail dans la seule ville de Pékin. C'est un risque de contagion qu'aucun pouvoir ne pouvait prendre. Donc, la Chine a décidé de maintenir ses usines à l'arrêt et de limiter au maximum les déplacements.

Une crise qui s'étend dans le monde entier

À lire aussi
Des passagers masqués à la suite du coronavirus économie
Le coronavirus peut-il déconstruire la mondialisation ?

Le coronavirus touche l'économie mondiale dans son ensemble car il faut savoir que la Chine est désormais le premier exportateur du monde mais aussi le premier importateur. Sa croissance avait déjà ralenti l'an dernier à cause du bras de fer commercial avec les Etats-Unis. En conséquence, la croissance chinoise était autour de 6% ce qui était sa plus faible performance depuis 30 ans et on avait vu que ce ralentissement avait fortement pesé sur la croissance mondiale

Pour les économies occidentales, ceci est préjudiciable puisqu'elles perdent un maillon essentiel de la chaîne alimentaire économique mondiale et que personne ne peut vraiment remplacer la Chine au pied levé. Comme nous sommes dans une économie à flux tendu, un grain de sable dans la mécanique et la machine s'arrête en quelques jours.

Sauf qu'avec la Chine, ce n'est plus un grain de sable, c'est le rocher de Sisyphe. On a évoqué d'Apple mais des usines automobiles dans le monde entier sont à l'arrêt chez Toyota, Hyundai ou Fiat Chrysler car les sous-traitants chinois ne travaillent plus.

Côté français, les économistes d'Euler Hermes estiment que les pertes pourraient être évaluées à environ 330 millions de dollars, soit plus de 300 millions d'euros si la pause chinoise dure 1 mois de plus. 200 millions de pertes d'activité dans les secteurs où nous sommes très présents en Chine comme le luxe, l'aéronautique et l'automobile mais aussi 130 millions de pertes de recettes sur le tourisme et le secteur aérien en France car les 2 millions de vacanciers chinois, qui sont les plus dépensiers de nos touristes, ne vont pas venir pendant quelque temps.

Cette épidémie de coronavirus révèle donc un peu plus au grand jour notre dépendance vis à vis de Pékin. Le "Made In China" est devenu une drogue dure pour l'économie mondiale.

La rédaction vous recommande



 

Lire la suite
Tendances Économie Activité économique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants