2 min de lecture Santé

Voyages en avion : Michel Cymes vous explique comment éviter une phlébite

Les longs voyages en avion peuvent avoir une conséquence sur la circulation du sang et parfois provoquer des phlébites. Il existe des réflexes simples pour éviter ce problème médical qui peut se révéler grave.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Avions : Michel Cymes vous dit tout sur la phlébite Crédit Image : AFP / ALEXANDER KLEIN | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Quentin Marchal

À quelques jours du démarrage de la saison estivale, nombreux sont les voyageurs qui vont prendre l’avion pour un long voyage. Si tout se passe bien pour la quasi-totalité d'entre eux, un vol dans les airs peut s'avérer dangereux pour certains. Lorsque sa durée est supérieure à 4 heures, cela peut générer la phlébite, la formation d’un caillot de sang qui peut ensuite se détacher et migrer là où il n’a rien à faire, c’est-à-dire du côté de l’artère pulmonaire.

Dans trois cas sur cinq, on ressent une douleur au mollet. Cette douleur peut-être spontanée ou se manifester à la palpation. Cela s’accompagne parfois d’une coloration bleuâtre de la zone où est localisée la douleur. Mais il faut savoir que la phlébite peut aussi survenir sans qu’aucun symptôme ne soit apparu. 

Il est toutefois possible de réduire les risques en favorisant le retour sanguin vers le cœur. Le problème, c’est la stagnation du sang dans les veines, due à plusieurs heures d’immobilisation avec les jambes repliées, le tout dans une cabine pressurisée qui accentue la déshydratation. 

Les conseils à suivre et les signaux à connaître

Quelques solutions toutes simples peuvent permettre d'améliorer les conditions de votre vol d'avion. Le premier conseil pour limiter les risques de phlébite est de prendre le temps de vous balader dans le couloir de l’avion. Autre possibilité, quand vous êtes dans votre fauteuil, ne croisez pas les jambes et faites des mouvements de chevilles. cela vous fera du bien en faisant pression sur la pointe des pieds puis en les posant à plat sur le plancher une ou deux minutes toutes les heures.

À lire aussi
Des collégiens (illustration) faits divers
Malaises de collégiens dans le Jura : la piste de l'intoxication écartée

Il est également primordial de vous hydrater, avec de l’eau et non pas de l’alcool, parce que l’alcool, on ne le dira jamais assez, déshydrate. Pour favoriser votre voyage, il est favorable d'éviter les somnifères car ils ralentissent les mouvements et contribuent donc à faire en sorte que le sang stagne, ce qui n’est pas bon. Enfin, habillez-vous intelligemment en misant sur des vêtements amples voire des bas de contention. Avec tout ça, vous optimisez vos chances de faire un voyage agréable. 

Soyez également vigilant aux signaux annonciateurs d’un possible retour de la phlébite. Ainsi, si vous éprouvez une gêne quelconque au niveau de la jambe, si vous avez du mal à respirer, si votre rythme cardiaque s’accélère, si vous avez une douleur dans la poitrine, et, a fortiori, si vous perdez connaissance, filez aux urgences du pays d’accueil même si cette visite ne figure pas au menu de votre programme culturel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Maladie Sang
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants