1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Vitamine D : quand et comment faut-il en prendre ?
3 min de lecture

Vitamine D : quand et comment faut-il en prendre ?

Aujourd’hui, on va parler de la vitamine D, qui permet d’avoir des os solides et de renforcer nos défenses immunitaires. On va voir quand il est utile de se supplémenter.

La vitamine D est une "prohormone synthétisée dans le derme sous l'effet des ultraviolets, c'est-à-dire des rayons du soleil
La vitamine D est une "prohormone synthétisée dans le derme sous l'effet des ultraviolets, c'est-à-dire des rayons du soleil
Crédit : iStock / Getty Images Plus
Quand faut-il prendre de la vitamine D ?
03:38
Micro générique Switch 795x530
Aline Perraudin

Selon plusieurs études, près de la moitié des Français manquerait de vitamine D. Cette hormone nous fait défaut en automne et en hiver quand l’ensoleillement est faible. Pourquoi ? Parce que notre peau la synthétise à partir des rayons du soleil. D’où son surnom de "vitamine du soleil".

La période estivale ne permet pas, chez tout le monde, de faire les réserves nécessaires pour l’hiver. Beaucoup de personnes ne passent pas assez de temps à l’extérieur ou utilisent systématiquement un écran solaire.


Les personnes âgées sont plus à risque de manquer de vitamine D car avec l’âge, la peau la synthétise moins bien. C’est le cas aussi des personnes qui ont la peau foncée.

Déjà présente dans l’alimentation

On trouve aussi de la vitamine D dans l’alimentation, mais de façon limitée. Il y en a dans les poissons gras, comme le saumon, le maquereau, le thon, les sardines… Dans certains abats comme le foie, et aussi dans les œufs. On en trouve également dans les champignons.

À écouter aussi

Certains produits sont enrichis en vitamine D. C’est le cas, par exemple, des produits laitiers, des margarines, et des céréales pour le petit déjeuner. Mais cela ne suffit pas à couvrir tous nos besoins. 

Il y a bien l’huile de foie de morue, qui contient beaucoup de vitamine D, mais si vous avez eu la chance d’en goûter dans votre jeunesse, vous savez pourquoi elle n’est pas trop appréciée. En plus, elle n’est pas conseillée à tout le monde, il y a des contre-indications.

Un rôle important dans les réponses immunitaires

La vitamine D participe à la santé de nos os et de nos dents car elle permet l’absorption et l’utilisation du calcium et du phosphore. Elle joue un rôle important dans l’activation de nos réponses immunitaires.  

Vous avez un coup de pompe ? Vous avez peut-être le réflexe vitamine C pour vous rebooster, et vous ne pensez pas à la vitamine D. Pourtant, elle agit aussi sur la force musculaire, et nous permet de mieux lutter contre les infections, notamment respiratoires, comme le rhume et la grippe. 

Cela a été débattu entre médecins en début d’année, mais pour l’instant, les données ne permettent pas d’affirmer qu’une supplémentation en vitamine D aurait un effet protecteur contre la Covid-19.
 
Et comment vérifie-t-on qu’on manque de vitamine D ? Par une prise de sang. Mais il faut savoir que le dosage de la vitamine D n’est pris en charge par l’Assurance maladie que dans deux situations : en cas de suspicion d’ostéoporose et en cas de chutes répétées chez les personnes âgées. Sinon, cela revient à environ 15 euros.

Pour la population générale en bonne santé, un dosage inférieur à 20 nanogrammes par millilitre signe une insuffisance en vitamine D.

Un apport journalier de 15 microgrammes

Et comment on prend la vitamine D ? La vitamine D se présente sous forme de gouttes ou de gélules huileuses. On la trouve aussi en comprimés parfois associée au calcium. Sur les emballages des compléments alimentaires, on peut voir écrit "D2" ou "D3". La vitamine D3, principalement d’origine animale, est à privilégier car elle est deux fois plus efficace que la vitamine D2, d’origine végétale.  

Les autorités sanitaires recommandent pour les adultes un apport journalier de 15 microgrammes de vitamine D. Ce qui correspond à 600 Unités internationales (UI). Une prescription médicale est nécessaire pour acheter des ampoules de vitamine D plus fortement dosées, et destinées à combler des déficits importants. Cela pour éviter tout risque de surdosage. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/