2 min de lecture Sida

Sidaction : comment le coronavirus a fragilisé la lutte contre le sida

ÉCLAIRAGE - La pandémie de coronavirus a eu un impact sur le dépistage du VIH, mais aussi sur d'autres aspects de la lutte contre le virus.

Sidaction : comment le coronavirus a impacté la lutte contre le sida (illustration)
Sidaction : comment le coronavirus a impacté la lutte contre le sida (illustration) Crédit : SIPA
Coline Daclin Journaliste

Depuis plus d'un an maintenant, un seul virus monopolise toute l'attention, dans le monde entier : SARS-CoV-2, le nouveau coronavirus. Et si les gestes barrières ont réduit les contaminations d'autres microbes communs, les virus n'arrêtent pas de circuler pour autant. C'est notamment le cas du VIH, le virus du sida. 

En se basant sur les projections de l'Onusida, le programme des Nations unies sur le VIH, on peut même craindre une augmentation des contaminations. "Jusqu'à 300.000 cas d'infection de plus et jusqu'à 150.000 décès supplémentaires d'ici à 2022" dans le monde, estime Françoise Barré-Sinoussila, présidente de l'association Sidaction, dans un entretien au Journal du Dimanche

La lauréate du prix Nobel de médecine 2008, qui a découvert le VIH, pointe un impact "malheureusement important" de la crise sanitaire liée à la Covid-19 sur la lutte contre le VIH. 

Un impact sur les dépistages

Le dépistage du VIH a particulièrement été touché par la pandémie de coronavirus. Déjà en octobre 2020, l'Onusida alertait sur "un recul significatif des services de dépistage du VIH dans pratiquement tous les pays apportant des informations". "En France, en octobre, on avait 650.000 tests en moins que ce qui était prévu à ce stade, et certains pays ont eu jusqu'à 50% de dépistages en moins", rapporte à l'AFP Florence Thune, directrice générale du Sidaction, dont la campagne est lancée ce vendredi 26 mars.

À lire aussi
Sidaction
Sida : les dépistages ont chuté de "30 à 50%", s'alerte Olivier Bouchaud

"À cause du confinement, de nombreuses personnes n'ont pas eu accès aux centres de dépistage, d'autant plus que ces derniers étaient très mobilisés face à l'épidémie de coronavirus", explique à RTL.fr Serawit Bruck-Landais, directrice du pôle qualité et recherche en santé de Sidaction. 

En 2019, on estimait à 24.000 le nombre de personnes ignorant qu'elles étaient séropositives en France. Cette année, ce cas de figure pourrait donc concerner un nombre plus important de Français. "Ces personnes qui ne connaissent pas leur statut sont celles qui risquent de transmettre le virus", alerte Serawit Bruck-Landais.

La recherche concentrée sur la Covid-19

Tant que les personnes séropositives ne sont pas dépistées, leur état se dégrade aussi. "En attendant, elles ne sont pas mises sous traitement, et cela risque d'avoir un impact en terme de nombre de morts."

En juillet 2020, l'OMS avait aussi alerté sur les risques au niveau de l'approvisionnement des traitements. 73 pays avaient alors signalé qu’ils risquaient de connaître des ruptures de stock de médicaments dits "antirétroviraux" à cause de la pandémie de Covid-19.

Enfin, Serawit Bruck-Landais voit aussi un autre impact de la pandémie sur la lutte contre le VIH : celui sur la recherche. "Des chercheurs qui travaillaient sur le VIH ont été fortement mobilisés sur la situation de crise", relève-t-elle. Une autre chercheuse spécialiste du VIH, Michaela Muller-Trutwin, de l'Institut Pasteur, évoque elle aussi auprès de RTL.fr un "manque de matériel, de tubes et de frigo", des difficultés d'approvisionnement liées à la crise sanitaire. 

Pour participer à l'effort de la recherche contre le sida, vous pouvez faire un don sur don.sidaction.org. La campagne du Sidaction dure du 26 au 28 mars.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sida Coronavirus France Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants