1 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : pourquoi les contaminations sont si nombreuses à l'école

ÉCLAIRAGE - Il n'y a jamais eu autant de cas rapportés ayant fréquenté le milieu scolaire, à cause du dépistage massif mais aussi d'une situation préoccupante.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Coronavirus : pourquoi les contaminations sont si nombreuses à l'école Crédit Image : Rita Franca / NurPhoto / NurPhoto via AFP | Crédit Média : Sophie Aurenche | Durée : | Date : La page de l'émission
Sophie Aurenche édité par Louis Chahuneau

Plus de 45.000 nouvelles contaminations jeudi 25 mars en France, mais Emmanuel Macron assume sa stratégie. Il ne fera aucun Mea Culpa pour ne pas avoir reconfiné fin janvier. Il l'a dit jeudi soir à l'issue du sommet européen : "Aucun remord, aucun constat d'échec". Le président n'exclut pas de prendre des mesures plus dures dans les semaines qui viennent "sans tabou".

Pour l'instant, on en reste aux restrictions localisées. Le Rhône, l'Aube, la Nièvre seront à leur tour soumis à un confinement allégé dès ce week-end. Et pour l'heure, les écoles restent ouvertes même si le taux de d'incidence chez les plus jeunes sont inquiétants.

Les derniers chiffres donnés jeudi soir par Santé publique France, détaillent pour la première fois très par tranche d'âge, presque par classe. C'est simple, il n'y a jamais eu autant de cas rapportés ayant fréquenté le milieu scolaire. Les 6-17 ans représentent un tiers des nouveaux cas, une hausse de 28% des contaminations en une semaine, c'est +17% pour l'ensemble de la population.

Situation préoccupante

Et si l'on zoome, on se rend compte que l'incidence est largement supérieure à la moyenne nationale chez les lycéens, 432 contre 313, et les collégiens 350, avec des pointes supérieures à 600 ou 700 dans certains collèges d'Île-de-France. À l'école primaire, l'incidence n'a jamais été aussi élevée.

À lire aussi
Brésil
Coronavirus : la majorité des Brésiliens en soins intensifs ont moins de 40 ans

Comment comprendre ces données ? Trois éléments peuvent les expliquer : quand le virus circule de plus en plus, il est normal que toutes les tranches d'âge soient touchées. Aussi, on n'a jamais autant dépisté les enfants et les adolescents depuis le début de l'épidémie. Quand on cherche, on trouve. C'est même spectaculaire chez les 6-10 ans, deux fois plus de tests réalisés en une semaine. Mais cette situation est préoccupante, alerte Santé publique France, qui pointe le risque de contamination ensuite pour les familles pour les frères et soeurs, et leurs parents.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France École Jeunes
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants