2 min de lecture Remaniement ministériel

Saône-et-Loire : ils perdent leurs triplées, la Sécu leur réclame un trop-perçu

Un couple de Chalon-sur-Saône a connu l'horreur avant d'être rattrapé par la sécurité sociale. Cette dernière réclame un trop-perçu à la jeune femme dont la grossesse n'a pas duré assez longtemps pour justifier d''indemnité de maternité.

Revue de Presse - La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
Saône-et-Loire : ils perdent leurs triplées, la Sécu leur réclame un trop-perçu Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
BEGOT 245300
Amandine Bégot et Arièle Bonte

À Chalon-sur-Saône, une jeune couple a connu l'horreur. Mégane et Pierrick ont perdu leurs trois filles, des triplées, morts-nées après une grossesse difficile en décembre dernier. Mais le pire restait à venir, raconte le journal de Saône-et-Loire qui rapporte cette histoire. Plusieurs mois après le drame, le couple reçoit un courrier de la Sécurité Social, lui demandant de rembourser 845 euros de trop perçu. 

En cause ? La jeune maman a bénéficié d'indemnités journalières au titre de la maternité alors qu'elle n'y avait pas le droit. C'est en effet seulement possible au bout de la 22ème semaine de grossesse. Ses filles sont mortes à la 21ème et six jours... Mégane aurait alors dû toucher un simple congé maladie.

"C'est une injustice", a écrit la jeune femme à la CPAM. Réponse de l'administration : la loi c'est la loi. Sa demande est rejetée et le couple est pressé de s'acquitter du montant, et ce, dans les plus brefs délais.

Le journal a contacté la caisse primaire d'assurance maladie. Celle-ci dit regretter son manque d'humanité et ajoute que la jeune femme peut toujours saisir le médiateur. C'est en fait impossible de le faire quand on a contesté une demande de remboursement. L'affaire se réglera au tribunal des affaires de la sécurité sociale.

Des anecdotes concernant le remaniement

À lire aussi
Le Conseil des ministres du 17 octobre 2018 Élysée
Remaniement : Emmanuel Macron "ne veut pas de tête qui dépasse", dit Olivier Bost

"Poussif" et "sans éclat", ce sont les termes que l'on peut lire dans la presse concernant le remaniement.

Plusieurs journaux livrent quelques anecdotes concernant ces quinze derniers jours de tractation, ayant essuyé de nombreux refus dont celui, semblerait-il, d'une une journaliste star pressentie pour le rôle de ministre de la Culture : Claire Chazal, raconte Le Parisien

Christophe Castaner quant à lui n'a pas refusé le poste de ministre de l'Intérieur mais, selon Le Figaro, ce dernier chute dans l'ordre protocolaire. Gérard Collomb était numéro deux, tandis que "Casta" se trouve à la 11ème place dans le protocole, la plus basse pour un occupant de la place Beauvau dans l'histoire de toute la 5ème République. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Remaniement ministériel Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795218321
Saône-et-Loire : ils perdent leurs triplées, la Sécu leur réclame un trop-perçu
Saône-et-Loire : ils perdent leurs triplées, la Sécu leur réclame un trop-perçu
Un couple de Chalon-sur-Saône a connu l'horreur avant d'être rattrapé par la sécurité sociale. Cette dernière réclame un trop-perçu à la jeune femme dont la grossesse n'a pas duré assez longtemps pour justifier d''indemnité de maternité.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/saone-et-loire-ils-perdent-leurs-triplees-la-secu-leur-reclame-un-trop-percu-7795218321
2018-10-17 12:32:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/UZwJEu9dzRX0vWa-o51lwA/330v220-2/online/image/2013/1125/7767287692_securite-sociale-une-majorite-de-francais-juge-que-le-systeme-de-soins-n-est-pas-equitable-selon-un-sondage.jpg