1 min de lecture Société

VIDÉO - Saint-Malo : des infirmières discriminées en raison de leurs congés maternité

Plusieurs femmes de l'hôpital de Saint-Malo se battent contre une mesure qu'elles jugent injuste. En effet, leurs salaires et leur avancement sont gelés lorsqu'elles partent en congé maternité. Depuis, le mouvement a fait écho et d'autres infirmières ce sont jointes à la mobilisation pour réclamer davantage de justice et d'équité.

>
Hôpital de Saint-Malo : congé maternité, carrières bloquées Crédit Image : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP | Crédit Média : M6 / Linda Kerfa / Jérémy Moreau / Irène Candel / Pauline Buisson | Date :
Logo M6info
M6 La rédaction

Infirmières, aides-soignantes, personnel non-soignant... Une quarantaine de femmes du centre hospitalier de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) montent au créneau. La raison : le gel, jusqu'en 2014, de leur avancement durant leurs congés maternité. Myriam Herbel travaille comme infirmière dans cet établissement, son mari aussi. Ils occupent les même fonctions et ont la même ancienneté. En comparant leurs fiches de paie, cette mère de trois enfants s'est aperçue qu'elle avait été pénalisée par ses grossesses. 

Voyant là une discrimination, Myriam a attaqué son employeur et obtenu gain de cause. Le centre hospitalier, qui n'a pas fait appel du jugement, évaluait alors ses employés tous les ans, sauf ceux absents plus de six mois. Une pratique qui ne repose sur aucune règle écrite, mais qui est largement répandue dans la fonction publique, particulièrement hospitalière. 

Des pratiques révolues

"On peut aisément comprendre que quand le salarié est absent de son poste de travail pendant des durées importantes, à partir de 6 mois et au-delà, le responsable peut-être en difficulté pour évaluer, de façon sincère et de façon étayée, le travail fourni", justifie Sébastien Mestelan, le directeur des ressources humaines du centre hospitalier. La direction de l'hôpital de Saint-Malo assure par ailleurs que ces pratiques sont révolues. 

Saisi du dossier, le défenseur des droits rappelle que chacun doit être uniquement jugé en fonction de sa valeur professionnelle. Des règles qui s'appliquent pour toute la fonction publique. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Discriminations M6info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants