1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Réforme 100% santé : un an après son lancement, est-elle un succès ?
2 min de lecture

Réforme 100% santé : un an après son lancement, est-elle un succès ?

Audition, optique... Les Français ont-ils été correctement remboursés grâce à la réforme 100% santé ? Réponses d'Anaïs Bouissou.

Photo de l'entrée du siège social de la Mutuelle Générale
Photo de l'entrée du siège social de la Mutuelle Générale
Crédit : PIERRE VERDY / AFP
Réforme 100% santé : un an après son lancement, est-elle un succès ?
03:18
Réforme 100% santé : un an après son lancement, est-elle un succès ?
03:18
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou
Journaliste

Dans cette réforme 100% santé, tout n'est pas parfait loin de là. Mais vu le contexte, avec les soins dentaires et d'optiques qui ont tourné au ralenti au printemps, c'est loin d'être la catastrophe. Pour les dents, une prothèse dentaire sur deux a été totalement remboursée sans reste à charge. Cela a surtout fonctionné pour les dents les plus visibles, les dents de devant. Dans 80% des cas, les prothèses, couronnes sur les incisives et les canines ont été entièrement remboursées, un bon résultat. 

Pour l'optique c'est plus laborieux sur l'année 2020. Si on compte les verres + les montures, seul un équipement sur 10 a été totalement remboursé et le ministère le dit, on reste en dessous des objectifs. Cela veut dire que seule une minorité de Français a profité du 100% santé pour l'heure. Le but n'était pas non plus de soigner tout le monde gratuitement, il y a d'autres offres non-remboursées. 

La cible était les Français qui n'ont pas les moyens, que ceux là ne renoncent pas aux soins. Ensuite, il faut le dire, tous les professionnels de santé n'ont peut-être pas non plus joué le jeu. Chez les opticiens par exemple, même si les représentants de l'optique s'en défendent, l'UFC-Que choisir constate plusieurs cas de consommateurs mécontents à qui on a déconseillé le 100% santé. 

Le prix des mutuelles à surveiller

Cette année il n'y a pas eu de contrôle, impossible de vérifier. Les équipes du ministère de la Santé étaient sur d'autres fronts, mais ces contrôles, il faudra bien les déployer dans l'année à venir, ne serait-ce que pour un suivi de la réforme. Il y aura un deuxième biais à surveiller aussi, c'est le prix des mutuelles. Ce mardi matin encore, une étude dans Le Figaro, annonce des augmentations de tarifs de 3 à 5% en 2021

À lire aussi

Cela augmente chaque année un petit peu parce que le poids des dépenses augmente aussi et cela se répercute sur les contrats. La mutualité Française le dit, la moyenne des augmentations sera la même que les autres années, 2-3% maximum. N'hésitez pas malgré tout, à vérifier votre contrat, vérifier les conditions, demander des précisions et si vous n'êtes pas satisfait vous pouvez changer, résilier sans frais votre complémentaire santé à tout moment de l'année, au bout d'un an de contrat. 

C'est un outil de plus en complément du 100% santé, pour vous permettre un choix et surtout pour éviter le pire, c'est-à-dire de renoncer à vous soigner par manque de moyens.

Le plus : le CAC40 a grimpé de 20% en novembre

Les promesses de vaccin rendent les bourses euphoriques. Si vous êtes morose, sachez que pour les investisseurs c'est la folie. Le CAC40 a grimpé de 20% au mois de novembre, c'est sa plus belle performance en un mois. C'est l'enthousiasme des vaccins à venir et la promesse d'une économie qui repart. 

La note : 14/20 aux Allemands

14/20 aux Allemands qui préparent une déduction fiscale pour les salariés en télétravail. 5 euros déduits de la déclaration d'impôts par jour de télétravail, pour compenser les frais des salariés qui travaillent à la maison. Les Français pourraient pourquoi pas s'en inspirer. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/