3 min de lecture Consommation

Prime de Noël, gaz, complémentaire santé… Ce qui change au 1er décembre 2020

Au 1er décembre, les prix du gaz vont connaître une hausse et d'autres changements sont attendus. Prime de Noël, modification de la déclaration d'impôts, résiliation des complémentaires santé : tour d'horizon des nouveautés.

La prime d'activité est versée chaque mois par la Caisse d'allocations familiales (CAF)
La prime d'activité est versée chaque mois par la Caisse d'allocations familiales (CAF) Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Comme chaque début de mois, faisons le point sur les prochains changements : hausse des prix du gaz, derniers délais pour la déclaration d’impôts, prime de Noël... Tour d’horizon de ce qui changera à partir du 1er décembre

Tout d’abord, les prix du gaz vont augmenter : comptez une hausse de 2,4% des tarifs réglementés de vente du gaz appliqués par Engie. Plus en détails : les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson verront leur facture augmenter de 0,6%, 1,4 % pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et 2,5% pour les foyers qui utilisent un chauffage au gaz

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) rappelle que cette augmentation est la conséquence de l’évolution des prix sur le marché mondial du gaz. Depuis cet été et jusqu’à fin février 2021, les tarifs réglementés du gaz sont soumis à un mécanisme de lissage. Si la baisse du tarif au 1er juillet a été limitée, l’objectif était d’empêcher une hausse trop brutale des prix à la fin de l’année puisque les cours du gaz ont connu un regain. 

Que prévoit la loi ? Le texte entend mettre un terme de façon progressive aux tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz d’ici à 2023. Ces derniers sont déjà supprimés pour les consommateurs professionnels dès le 1er décembre.

La résiliation des complémentaires santé

À lire aussi
consommation
Soldes d'hiver 2021 : à quelles dates vont-ils se dérouler ?

Autre nouveauté, cette fois du côté des complémentaires santé. À compter du 1er décembre, une complémentaire santé souscrite depuis plus d’un an pourra être résiliée "à tout moment, sans frais ni pénalité". Avant, les clients pouvaient rompre le contrat seulement dans les jours précédant la date anniversaire de celui-ci. 

Pour rappel, vous pourrez faire vous-même les démarches ou faire appel à votre "nouvel assureur qui devra prendre en charge les formalités de résiliation". À noter que cette option s’appliquera à tous les contrats couvrant les risques liés à la santé (maladie, maternité, accident) et certaines autres garanties (décès, invalidité, mariage, naissance…). 

Mais si "une autre garantie non listée" est comprise, comme une assurance "dommages aux biens", la résiliation à tout moment ne sera pas autorisée.

Derniers délais pour modifier sa déclaration d’impôts

Il vous reste jusqu’au 8 décembre pour modifier la déclaration de revenus de 2019, puisque le service fermera ensuite après cette date. Il convient de rappeler que toute personne qui engage une aide à domicile ou qui verse des dons à des associations bénéficiera d’un crédit d’impôt sur vos revenus. 

Il sera possible de moduler ou de refuser l’avance de 60 % au titre du crédit d’impôt versée en janvier en se connectant à son espace personnel. Objectif : éviter de rembourser un trop-perçu si vos dépenses ont baissé au cours de l’année. 

La prime de Noël sera versée à la mi-décembre

Une bonne nouvelle à l'approche des fêtes puisque comme chaque année, les allocataires de la CAF et de la MSA recevront une prime de Noël, cette année, entre le 11 et le 14 décembre, une aide dédiée aux revenus modestes. 

Cette aide annuelle sera versée aux bénéficiaires de l’allocation de solidarité spécifique (ASS), de l’allocation équivalent retraite (AER), de la prime forfaitaire mensuelle de reprise d’activité et du revenu de solidarité active (RSA). Une personne célibataire sans enfant touchera ainsi 152,45 euros et un couple avec quatre enfants, 442,10 euros, détaille-t-on sur le site Dossier Familial

Une aide exceptionnelle d’au moins 150 euros

Le chef de l’État Emmanuel Macron l’avait promis : une aide exceptionnelle de 150 euros (plus 100 euros par enfant pour certains bénéficiaires des APL) sera versée à certains allocataires des APL (familles, jeunes, étudiants boursiers, bénéficiaires du RSA, allocataires de l’AAH, pensionnés d’invalidité…).

Des versements ont déjà été effectués depuis vendredi 27 novembre et continueront d’être délivrés début décembre notamment pour les jeunes et les étudiants boursiers. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Consommation Tarifs Gaz
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants