2 min de lecture Ramadan

Ramadan : comment préparer son corps au jeûne

ÉCLAIRAGE - Les croyants qui suivront le ramadan, du 5 mai au 4 juin, devront s'abstenir de manger et de boire de l'aube au coucher du soleil. Quelques conseils pour se préparer à ce jeûne qui peut être physiquement éprouvant.

Le croissant musulman au-dessus de la Grande Mosquée de Paris, le 11 mars 2010 (image d'illustration)
Le croissant musulman au-dessus de la Grande Mosquée de Paris, le 11 mars 2010 (image d'illustration) Crédit : AFP / LIONEL BONAVENTURE
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Il est l'un des cinq piliers de l'Islam. Le jeûne du mois de ramadan sera observé par les musulmans pratiquants du 5 mai au 4 juin, selon des dates encore provisoires annoncées par le Conseil théologique musulman de France. Durant ce mois sacré, ils seront notamment appelés à ne pas boire ni manger de l'aube au coucher du soleil.

La durée du jour conditionne donc celle du jeûne. En mai et juin, ce dernier peut ainsi durer de 14 à 16 heures par jour. Un rythme éprouvant dont peuvent être dispensés les pratiquants vulnérables : les personnes âgées ou malades, celles qui voyagent, les femmes enceintes ou encore les enfants.

En France, plus de 75% des 3,5 millions de musulmans pratiquants observent le jeûne du ramadan. À quelques jours du début, pour préparer son organisme, il est conseillé de beaucoup boire, mais pas de manger davantage.

Ne pas chercher à manger plus

Les jours précédant un jeûne, on peut être tenté de manger plus que d'ordinaire pour faire des provisions. Mauvaise idée, prévient le docteur Frédéric Saldmann, cardiologue et nutritionniste. "Ce qui compte avant tout, c'est de manger normalement et ne pas chercher à faire des réserves", assure-t-il.

À lire aussi
Plusieurs milliers de musulmans rassemblés dans une mosquée strasbourgeoise pour fêter l'Aïd el-Fitr religions
Ramadan : qu'est-ce que l'Aïd, qui marque la fin du jeûne ?

"Pour un jeûne intermittent, il est inutile de trop se préparer à l'avance", confirme Cindy Billet, diététicienne nutritionniste. "Il vaut mieux ne pas grignoter et éviter la nourriture et les boissons sucrées, car le sucre provoque des pics d'insuline", ajoute-t-elle. Cette hormone permet de faire baisser le taux de glucose dans le sang, mais peut parfois le faire descendre en dessous de son taux normal. Résultat : on a de nouveau faim peu après avoir mangé.

Bien s'hydrater

Au contraire, bien s'hydrater est primordial : au moins 1,5 litres d'eau par jour. "Il faut penser à boire de l'eau, mais aussi à manger des aliments riches en eau", conseille Frédéric Saldmann. "Ils permettront à l'eau de se distiller plus lentement dans le corps".

Attention : il s'agit bien de fruits et légumes entiers, et non de jus, trop sucrés. La tomate, le concombre, la courgette, le melon ou encore les fraises sont tous des aliments riches en eau.

Pendant le ramadan, manger salé

Durant le ramadan, lors de la rupture de jeûne, il est également conseillé de beaucoup boire, si possible avant de commencer à manger. Frédéric Saldmann conseille de "bien manger des fruits et légumes, mais aussi des aliments salés pour que l'organisme fasse des réserves d'eau."

"Si vous craignez d'avoir faim rapidement, vous pouvez manger des sardines", ajoute-t-il. "C'est un "aliment retard", elles restent neuf heures dans l'estomac. Les poivrons aussi mettent longtemps à être digérés, tout comme les pommes à la cannelle."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ramadan Santé Religions
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants