1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Michel Cymes : pourquoi il est primordial de privilégier les céréales complètes
2 min de lecture

Michel Cymes : pourquoi il est primordial de privilégier les céréales complètes

Ce mercredi 4 juin, Michel Cymes se fait l'apôtre des céréales complètes et nous explique en quoi elles sont meilleures pour notre santé que les céréales raffinées.

Les céréales ne sont pas forcément le meilleurs choix au petit déjeuner
Les céréales ne sont pas forcément le meilleurs choix au petit déjeuner
Crédit : FABRICE COFFRINI / AFP
Michel Cymes : pourquoi il est primordial de privilégier les céréales complètes
02:02
Michel Cymes

Vous n'imaginez pas à quel point les céréales complètes sont meilleures que les céréales non complètes. Je vais vous donner quelques chiffres qui vont achever de vous convaincre.

Mais d’abord, de quoi parle-t-on ? Derrière le terme générique de céréales, je vous parle essentiellement du pain, des pâtes, du riz, des corn-flakes et autres mueslis qui sont parmi les piliers de l’alimentation à la française. 

Nous les apprécions, nous en consommons beaucoup et, si l’on voulait bien commencer par s’intéresser à la version complète de ces produits, franchement, ce serait mieux pour tout le monde. D’autant qu’on a de la marge : 6 Français sur 10 ne consomment jamais de produits complets. 

En quoi le produit complet est-il meilleur ?

C’est le raffinage qui est en cause. Une céréale raffinée, c’est une céréale à laquelle on enlève son enveloppe de son et son germe. Et là, on fait d’une pierre deux mauvais coups : d’une part, parce que l’enveloppe regorge de fibres. D’autre part parce que son germe est truffé de micronutriments. Ne reste alors que l’amidon.

À écouter aussi

Je vous donne quelques chiffres. En passant du blé complet au blé raffiné, on perd les trois-quarts des fibres, un quart de protéines et une ribambelle de minéraux et de vitamines. La vitamine E : moins 95% ! Dommage, car c’est un puissant antioxydant et l’une des meilleures alliées d’un bon système immunitaire.

Les vitamines B, elles-aussi, sont quasiment toutes sacrifiées, alors qu’elles sont impliquées dans la production d’énergie et nous aident à combattre la fatigue. Le fer, le magnésium, le phosphore, le calcium chutent également dans des proportions spectaculaires. C’est la déglingada totale !

C’est un non-sens parce que toutes ces bonnes choses, indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, il va falloir aller les chercher ailleurs ensuite.

Attention à l'étiquetage des produits

Que reste-t-il après le raffinage si tout ça disparaît ? Je vous l’ai dit : de l’amidon. C’est-à-dire du sucre.  Et au passage, on a perdu tout ce qui est rassasiant. Ça n’est pas pour rien que les nutritionnistes, encouragés par Santé Publique France (et moi avec, ce matin) plaident pour la consommation de céréales complètes. Parce que derrière, il y a la prévention de maladies chroniques comme le diabète et l’obésité.

On ne peut pas toujours faire confiance à l’étiquetage des produits dits complets. Et c’est un problème. Certains produits relèvent du "complet reconstitué". Je m’explique. Ces produits sont fabriqués avec de la farine raffinée. Et on y rajoute des fibres et du son. Ils ne sont donc pas naturellement complets. Et en conséquence, leurs vertus digestives ne sont pas aussi miraculeuses que les produits naturellement complets.

Mais bon. Comme l’on dit, le mieux est l’ennemi du bien. Faites la démarche des céréales complètes, vous rendrez un grand service à votre organisme et à la santé publique.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/