1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Michel Cymes : attention aux effets secondaires des diurétiques
2 min de lecture

Michel Cymes : attention aux effets secondaires des diurétiques

Prescris contre l'hypertension artérielle, les diurétiques présentent des effets secondaires auxquels il faut être attentif.

Des toilettes publiques (illustration).
Des toilettes publiques (illustration).
Crédit : CHAUVEAU NICOLAS/SIPA
Michel Cymes : attention aux effets secondaires des diurétiques
02:43
Michel Cymes : attention aux effets secondaires des diurétiques
02:43
Michel Cymes

Ce matin, je m'adresse aux personnes qui prennent des diurétiques, qui figurent parmi les médicaments les plus souvent prescris sur les ordonnances des patients qui souffrent d’hypertension artérielle. Et comme l’hypertension artérielle est la maladie chronique la plus répandue en France, par ricochet, les diurétiques sont parmi les médicaments les plus souvent prescrits.

Quel est leur rôle ? Les problèmes de pression artérielle sont souvent dus à un excès d’eau ou de sodium. Pour se débarrasser de ces excès, il faut aller au petit coin. Et c’est à ça que servent les diurétiques : à vous faire uriner. Sauf que ces médicaments présentent des effets secondaires auxquels il convient d’être attentif. Parmi eux, l’hypo ou l’hyperkaliémie. 

L’hypo ou l’hyperkaliémie

Hypo ou hyper, ça veut dire qu’on a trop ou pas assez de quelque chose. Et en l’occurrence, c’est le taux de potassium dans le sang dont il est question. En cas d’hypokaliémie, vous êtes fourbu, vous pouvez avoir des crampes, des troubles digestifs voire une perturbation du rythme cardiaque. En cas d’hyperkaliémie, c’est un peu le même topo avec en prime des fourmillements aux extrémités. 

Et dans un cas comme dans l’autre, si vous éprouvez ce genre de symptômes alors que vous prenez des diurétiques, ne tardez pas à en parler à votre médecin qui vous incitera sans doute à revoir votre régime alimentaire à moins qu’il ne revoie votre traitement en faisant évoluer les doses du médicament.

L'hyponatrémie ?

À lire aussi

Autre effet secondaire imputable à la prise de diurétiques, vous pouvez être sujet à une hyponatrémie. Là, c’est un manque de sodium. Forcément, puisque tout est parti dans la cuvette des toilettes. Là encore, il y a des signes qui ne trompent pas : nausées, vomissements, crampes, fatigue musculaire, voire troubles de la conscience et, plus particulier à l’hyponatrémie, le dégoût de l’eau

Du coup, vous buvez moins, ce qui nous amène à un autre des effets secondaires les plus répandus : la déshydratation. Là, vous savez de quoi il s’agit : votre organisme manque d’eau et de sels minéraux. 

La déshydratation arrive sans crier gare

La déshydratation, ça n’est pas simple : elle s’installe parfois sans qu’on s’en aperçoive, surtout chez les séniors. J’ai coutume de dire que quand vous ressentez la soif, c’est déjà un peu tard. Il y a des indices plus subtils qui doivent vous inciter à vous hydrater : le fait d’avoir les lèvres sèches, par exemple. Ou d’être un peu chiche lorsque vous urinez.

Parce que si vous ne réagissez pas, les symptômes se font plus évidents avec de la fièvre, des maux de tête, des vertiges voire des troubles de la conscience. Il y a aussi la perte de l’élasticité de la peau. Et à ce propos, il y a une bonne manière d’en avoir le cœur net.

Vous vous pincez la peau. S’il persiste, juste après, un pli cutané, c’est que vous êtes en manque d’eau. Voilà, vous avez toute une série d’indices à garder en tête si vous êtes sous diurétiques. Et ce, d’autant plus qu’on aborde la période chaude de l’année.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/