1 min de lecture Société

Michel Cymes : "Gare aux torchons et serviettes de cuisine, possibles nids à microbes !"

Le linge de cuisine, qui passe souvent de main en main, peut se transformer en véritables nids à bactéries. Le médecin Michel Cymes nous livre son conseil ultime pour éviter les infections.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes : "Gare aux torchons et serviettes de cuisine, possibles nids à microbes !" Crédit Image : iStock | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes et Loïc Farge

Vous connaissez tous cela aussi bien que moi, surtout si vous avez l'habitude de cuisiner - voire de vivre dans votre cuisine. Vous vous rincez les mains. Hop !, vous les séchez en prenant le premier torchon à portée de main.

Vous voulez attraper un plat un peu chaud ? Hop !, vous saisissez le premier torchon à portée de main. Vous voyez une petite tache sur la table de la cuisine ? Hop !, vous la faites disparaître avec le premier torchon à portée de main.

Le torchon en question, c'est souvent le même. Vous avez tendance à penser qu'il sert à tout, et à l'arrivée il sert surtout à faire proliférer des colonies de bactéries responsables d'infections alimentaires.

Et encore, je ne vous parle là que du torchon du célibataire végétarien ! Plus on trouve de la viande dans la cuisine, plus le torchon risque d'être contaminé.

Par ailleurs vous ne vivez pas seul : quand on est deux, trois ou plus à la maison, c'est souvent malheureusement le même torchon - ou la même paire de torchon - qui passe de main en main, multipliant ainsi les risques.

"Un torchon = un usage"

À lire aussi
Un ticket d'Euromillions française des jeux
Euromillions : les résultats du tirage du mardi 2 juin 2020

Ce n'est plus un torchon, mais une colonie de bactéries. Elles sont d'autant plus nombreuses que la famille est nombreuse. Une étude l'a démontré de façon spectaculaire. Elle a porté sur cent torchons qui n'avaient pas été lavés depuis un mois.

À l'arrivée, pas de surprise : la moitié des torchons contenaient de quoi refiler une bonne intoxication alimentaire à toute la famille. On trouvait même des entérocoques (qui peuvent finir en infection urinaire ou en septicémie) et des staphylocoques dorés.

Mon conseil tient en une formule : "Un torchon = un usage". Évitez les torchons humides à utilisation multiple. Quand vous les mettez à la machine, évitez de vous contenter d'un lavage à 30 ou 40 degrés : 60, c'est parfait.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Cuisine Maladies
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants