1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Michel Cymes donne ses conseils pour lutter contre l'obésité
2 min de lecture

Michel Cymes donne ses conseils pour lutter contre l'obésité

L'obésité est une maladie chronique facteur de multiples pathologies. Il existe deux moyens de la prévenir : une alimentation saine et la pratique d'une activité sportive.

Obésité : la maladie du siècle ?
Obésité : la maladie du siècle ?
Crédit : Chutima Sonma / EyeEm / GETTY
Michel Cymes donne ses conseils pour lutter contre l'obésité
02:45
Michel Cymes donne ses conseils pour lutter contre l'obésité
02:46
CYMES_245300
Michel Cymes
Animateur

C’est aujourd’hui la journée mondiale contre l’obésité. C’est une maladie chronique, facteur de risque majeur pour les maladies cardio-vasculaires, le diabète de type 2 et pas mal d’autres pathologies, comme l’hypertension artérielle, le cancer du côlon ou celui du sein. 

Mais il ne faudrait pas oublier non plus la dépression. Car les personnes concernées, pas moins de 8 millions en France, endurent aussi les conséquences psychologiques de cette maladie qui débouche souvent sur une mésestime de soi, surtout quand on est confronté à la stigmatisation et aux moqueries, ce qui, hélas, trois fois hélas, reste monnaie courante.

J’ajoute, pour compléter ce tableau assez peu réjouissant de l’injustice, qu’il y a un déterminisme social de l’obésité. C’est ainsi que, dès l’âge de 6 ans, les enfants d’ouvriers sont (proportionnellement) 6 fois plus touchés que les enfants de cadres.
Mais, bien sûr, le facteur social, souvent associé au pouvoir d’achat et par ricochet aux ravages de la malbouffe, n’est qu’un facteur parmi d’autres.

Les premières années déterminantes

Les autres causes identifiées de l’obésité sont la génétique, bien sûr, mais aussi et surtout la sédentarité, dont les principaux responsables sont les écrans. Et je voudrais insister sur un point : contre l’obésité, la partie se joue et sans doute se gagne dès les premières années.

À lire aussi

Je le dis aux ados et à leurs parents. Si vous ne réagissez pas, non seulement vous vous exposez aux maladies dont nous venons de parler quand vous serez adultes mais en plus vous vous exposez, dès maintenant, à certains risques supplémentaires, comme des problèmes respiratoires, des fractures ou encore de l’arthrose précoce.

Le sport et l'alimentation pour prévenir l'obésité

Les deux leviers majeurs, vous les connaissez : le sport et l’alimentation. L’alimentation doit être diversifiée et équilibrée. Concrètement, il faut fuir les graisses saturées, s’affranchir du sucre, limiter le sel. Et consommer 5 fruits et légumes par jour. Vous avez envie d’un gâteau ? Mangez une pomme ! Vous aimez la pizza ? Essayez le poisson ! Si je ne vous l’ai pas dit mille fois, je ne vous l’ai jamais dit. Mais je le répète, parce que la solution est là. Notamment.

Car il y a aussi l’exercice physique. 30 minutes par jour minimum pour les adultes, 1 heure pour les enfants. Et ne soyez pas découragés de devoir agir sur le plan alimentaire ET sur le plan sportif. En actionnant un levier, vous facilitez le déclenchement du second levier. Le surpoids rend l’effort difficile. Et la pratique sportive donne des envies d’alimentation saine. C’est un enchainement vertueux.

Et il va de soi que pendant qu’on fait du sport, on ne cède pas au charme vénéneux à ces calamiteuses sirènes que sont les images. Celles de la télé, celles du smartphone, de la tablette, de l’ordi. Elles constituent la principale cause d’une sédentarité qui nous tue à petit feu, obésité ou pas.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/