1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Michel Cymes : "Comment reconnaître les signes d'une méningite"
1 min de lecture

Michel Cymes : "Comment reconnaître les signes d'une méningite"

ÉDITO - Même si elle ne représente que 2 cas pour 100.000 habitants, la méningite est une maladie à ne pas prendre à la légère.

Michel Cymes
Michel Cymes
Crédit : Romain Boé / SIPA / RTL
Michel Cymes : "Comment reconnaître les signes d'une méningite"
02:27
Michel Cymes : "Comment reconnaître les signes d'une méningite"
02:29
Michel Cymes & Loïc Farge

La méningite est une maladie qui resurgit régulièrement à la une de l'actualité. On en a d'ailleurs parlé il y a deux mois, lorsqu'il y a eu une alerte sérieuse sur le campus universitaire de Dijon, où cette affection a touché trois étudiants (deux y ont laissé la vie). Il s'agit d'une inflammation des méninges, c'est-à-dire l'enveloppe de la moelle épinière et du cerveau. Cela touche certaines parties du corps particulièrement sensibles, voire vitale. D'où l'intérêt d'être vigilant vis-à-vis des patients qui pourraient présenter des signes évocateurs de la maladie.

La méningite peut être d'origine virale ou bactérienne. La première est sans gravité : on s'en remet en général spontanément. Mais la seconde est particulièrement dangereuse, il faut donc être attentif à ses symptômes. On trouve des maux de tête violents, des nausées, des vomissements, une raideur de la nuque et une hyper-sensibilité à la lumière (la photophobie). Il peut même y avoir parfois des troubles de la conscience, voire une crise d'épilepsie. Dans ce cas, aucune hésitation à avoir : appelez le Samu en composant le 15.

Personne ne peut se targuer d'être à l'abri de cette maladie due au méningocoque, un germe qui se transmet par la salive. Le problème, c'est quand un bébé est atteint. Par définition, il ne peut pas décrire les symptômes. Il faut donc être particulièrement attentif si un nourrisson a de la fièvre et semble avoir une raideur du cou, voire de tout le corps, tout en ayant des symptômes supplémentaires (pleurs incessants, vomissements, manque d'appétit, teint changeant, boutons violacés). Il est urgent de voir un médecin. Il existe un vaccin qu'on peut se faire faire entre 12 mois et 24 ans.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/