2 min de lecture Ski

Michel Cymes : comment réagir en cas d'accident de ski ?

Ce lundi 17 février, Michel Cymes nous explique comment agir en cas d'accident de ski. Chaque année, près de 150.000 personnes se blessent sur les pistes.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Sports d'hiver : que faire en cas d'accident de ski ? Crédit Image : JEFF PACHOUD / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Chloé Richard-Le Bris

Chaque année, quelques 150.000 personnes reviennent de leur semaine de ski le bras en écharpe, le genou à l’envers ou le poignet dans le plâtre. Personne ne peut jurer que ça ne lui arrivera jamais, même si je souhaite à tout le monde d’y échapper. Mais j’ai vu tellement de gens paniquer sur les pistes, après un accident, que je voudrais, à froid, leur donner quelques conseils qui rendront les choses un peu moins pénibles et un peu plus efficaces… 

Si vous tombez et que vous n'arrivez plus à vous lever, la première chose à faire, c’est de déchausser et de planter ses skis en croix dans la neige, en amont de l’endroit où se trouve la victime. Un seul accident, c’est suffisant… Deuxième chose à faire : appeler les secours de la station, et le numéro, vous l’avez sur vous ! Il est inscrit sur votre forfait. Vous l’avez peut-être même 2 fois, ce numéro, parce qu’il figure aussi sur le plan des pistes que vous avez possiblement dans votre poche. Ce sont des choses que vous pouvez vérifier avant de chausser les skis chaque matin. Au moins, vous saurez où regarder en cas de besoin. 

S'il n'y pas de réseau, composez le 112

S’il n’y a pas de réseau, je compose le 112. C’est le numéro d’urgence dans toute l’Europe et il est toujours accessible. Où que vous soyez, vous serez mis en relation avec un service qui saura comment réagir. Donc, je répète : le 112. Ensuite, je fais attention à ce que je dis et dans quel ordre je le dis, car parfois l’émotion fait qu’on se mélange les pinceaux et qu’on manque de clarté. 

Les secouristes ont besoin de savoir : premièrement, le nom de la piste où vous vous trouvez, le numéro de la balise la plus proche, on en trouve environ tous les 100 mètres sur les pistes. Ensuite, il faut indiquer aux secouristes le nom, le prénom, l’âge et le sexe de la victime, l'endroit où elle a mal et enfin les circonstances de l’accident. Est-ce que c’est une chute ? Une collision ? À vive allure ou pas ? 

Couvrez la victime pour éviter l'hypothermie

À lire aussi
Une station de ski (illustration) coronavirus
Les infos de 6h30 - Coronavirus : une station de ski autrichienne au cœur de la polémique

En attendant l'arrivée des secours, si la personne est inconsciente, vous la mettez en PLS, en Position Latérale de Sécurité. Après, le risque, c’est l’hypothermie, car au contact de la neige, le corps se refroidit rapidement. Il faut donc protéger la victime. Utilisez ce que vous avez sous la main : votre blouson, votre écharpe, ce que vous voulez, de manière à ce que le corps de la victime soit le moins possible en contact avec la neige. 

Enfin, quand les secours arrivent, si la victime est un inconnu à qui vous avez porté secours, ne vous éclipsez pas sans demander la permission aux secouristes. Ils pourraient avoir besoin d’un complément d’informations que vous seul pourrez leur donner, puisque vous avez été témoin de l’accident. Voilà. Vous savez tout. En espérant que ça ne vous servira à rien.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ski Sports d'hiver Urgences
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants