2 min de lecture Santé

Michel Cymes : comment éviter les additifs alimentaires dans nos assiettes

C'est grâce à eux que les aliments paraissent si appétissants et goûteux. Mais ils peuvent provoquer des allergies voire favoriser certains cancers.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Comment éviter les additifs alimentaires dans nos assiettes Crédit Image : Pixabay | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes Journaliste

Focus sur ces conservateurs, colorants, antioxydants et autres édulcorants qui passent par notre assiette et finissent dans notre organisme. Ils ont des noms assez exotiques : glutamate de sodium, disulfite de potassium, chlorure d’amonium, et j’en oublie.

C’est grâce à eux que ce qui se trouve dans votre assiette vous parait si appétissant, si moelleux, si goûteux, si coloré. Il existe, comme ça, quelque 338 additifs que l’UE a autorisés. Certains sont inoffensifs. Mais pour d’autres, on fait plus que se poser la question. On les suspecte fortement de provoquer des allergies voire de favoriser certains cancers. 

Nous réitérons donc le conseil qui revient systématiquement quand on parle d’alimentation : privilégier le fait maison. Même si je sais que c’est une gageure que de vouloir se débarrasser complètement de tous ces produits qui témoignent autant de notre mode de vie que de la consommation moderne. Ils sont hélas bien pratiques, ces produits, quand on a peu de temps à consacrer à la cuisine. 

Quels sont les produits à éviter ?

Néanmoins, vous devez considérer que certains d’entre eux doivent être consommés à petite dose. Accrochez-vous, il y a du monde. Les pizzas industrielles, les plats préparés, les légumes en conserve, les bonbons, les chips (où l’on retrouve une demi-douzaine d’additifs), les sodas et leurs couleurs éclatantes, les vinaigrettes toutes faites, la viande et la charcuterie qui vous sont vendues sous cellophane.

À lire aussi
Un médecin ausculte un patient présentant des symptômes du coronavirus le 17 février 2020 à Wuhan en Chine. coronavirus
Coronavirus : l’OMS tord le cou à plusieurs fake news

Autre produit quasi-incontournable mais pouvant contenir jusqu’à 10 additifs. Je vous le donne en mille. C’est le meilleur ami des familles. Le yaourt. Dans la version aux fruits, ça grouille de conservateurs, d’épaississants, de correcteurs d’acidité et de colorants. Mais c’est tellement bon que pour résister, il faut un moral en tungstène de Chine (la Chine est le 1er producteur mondial de tungstène, ça n’a rien à voir mais je le dis quand même). Donc priorité au fait maison : ça, c’est le premier conseil pour réduire les additifs.

Il ne faut pas non plus prendre pour argent comptant ce qu’on vous dit ou ce que vous lisez. Le bio, par exemple. Plus c’est bio, mieux c’est. Jusque-là, on est d’accord. Mais qui dit bio ne dit pas forcément absence d’additifs. On retrouve, dans le bio, une cinquantaine d’additifs. Tous sont autorisés mais quelques-uns font débat. Et il est parfois difficile de trancher. Autre piège, l’étiquetage. Il est parfois fait pour rassurer alors qu’il contient des bombes à retardement.

Si vous voyez la mention "sans conservateurs", vous ne pouvez pas exclure qu’il y en ait quand même via un sous-produit utilisé pour fabriquer ce que vous avez entre les mains. La mention "sans colorants artificiels" signifie qu’il n’y a pas de colorant de synthèse. Mais il peut y en avoir d’origine minérale comme l’aluminium. Son nom de code : le E 173. 

Un produit "0% de sucre" contient souvent des édulcorants comme l’aspartame. Enfin, "pas de glutamate" ne veut pas dire sans glutamate. Parce que certains ingrédients (l’extrait de soja par exemple) en contiennent. Donc vous verrez, la mention "extrait de soja" mais pas la mention "glutamate". Je sais, c’est compliqué. Et s’il ne faut retenir qu’une seule chose, c’est qu’au-delà de 5 ingrédients sur l’étiquette, ça sent mauvais.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Alimentation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants