2 min de lecture Santé

Michel Cymes : à quoi correspondent les annotations sur les ordonnances ?

Sur les ordonnances, les médecins rajoutent parfois des petites annotations à côté des noms des médicaments. Mais que veulent-elles dire ?

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes vous dit tout sur les ordonnances et leurs mentions particulières Crédit Image : AFP / Archives, Marc Le Chelard | Crédit Média : rtl | Durée : | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Maeliss Innocenti

Chaque jour, les pharmacies en France traitent quelque 4 millions d'ordonnances. Certaines contiennent des mentions particulières, pas toujours évidentes à comprendre pour le patient. Parce qu’en marge du nom des médicaments ou des molécules que votre médecin traitant vous prescrit, il peut parfois y avoir des termes ou des codes dont vous vous demandez ce qu’ils signifient.

Que signifie l'abréviation "AR" ? "À renouveler" ! Cela veut dire que votre ordonnance pourra resservir, soit complètement, soit pour un seul médicament si la mention "AR" se trouve en face d’un nom précis. Dans tous les cas, il faudra que votre ordonnance ait moins d’un an. Bien sûr, la mention "AR" peut être accompagnée d’une précision. "AR deux fois" ou "AR trois fois".

Que peut bien vouloir dire "NR" ? Tout simplement que le médicament n’est pas remboursable par l’Assurance maladie. "NR" comme "non remboursable".

Plus compliqué : que signifie "QSP" ? C'est l’abréviation de "Quantité Suffisante Pour…" et en général figure ensuite le nombre de jours ou de mois. En fait, à travers ce langage codifié, le médecin s’adresse directement au pharmacien et l’informe qu’il doit vous donner la quantité de médicaments suffisante pour la durée du traitement prescrit.

Un médecin doit justifier le refus des génériques

À lire aussi
Il y a plusieurs techniques pour éviter la malchance. (Illustration) bien-être
Bien-être : comment briser la loi de Murphy et le sentiment de malchance

Pour finir, que veut dire "NS" ? Cela signifie "non substituable". Et là encore, le médecin indique au pharmacien qu’il a prescrit un médicament bien précis et qu’il ne souhaite pas qu’on vous vende le médicament générique.

Cela peut être un peu surprenant puisqu'on ne cesse de dire que les génériques valent les originaux, qu’ils sont aussi efficaces et qu’ils permettent de réduire les dépenses de santé. Tout cela est vrai. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le médecin qui mentionne qu’un médicament n’est pas substituable doit, depuis le début de cette année, motiver son choix, ce qui conduit à l’ajout d’une autre abréviation qui peut être "MET", "EFG" ou "CIF".

"MET" signifie "médicament à marge thérapeutique étroite". En gros, cela veut dire que c’est le seul médicament que vous supportez, que votre cas est stabilisé avec ce médicament et aucun autre.

"EFG" est indiqué pour les médicaments prescrits aux enfants de moins de 6 ans. Un médicament peut être pris sous différentes formes : comprimé, gélule ou sirop. Chez les petits, le sirop est parfois plus adapté. D’où cette mention particulière.

Enfin, "CIF" signifie "contre-indication formelle". D’un médicament à l’autre, la molécule peut être la même mais les excipients différents. Si vous présentez une contre-indication à un excipient dont les effets sont notoires, le médecin peut être amené à le mentionner.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Médecins Pharmacie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants