2 min de lecture Enfance

Les souvenirs de la petite enfance ne sont jamais perdus, explique Michel Cymes

Michel Cymes se penche sur le fonctionnement du cerveau et les souvenirs de la petite enfance. Peut-on se rappeler de tout ?

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Les souvenirs de la petite enfance ne sont jamais perdus, explique Michel Cymes Crédit Image : DR | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Cassandre Jeannin

La mémoire et notamment la restituions des souvenirs de la petite enfance est un sujet passionnant que la recherche n'a pas fini d'explorer. D'ailleurs, elle donne lieu à des expériences qui nous en apprennent régulièrement un peu plus sur les capacités du cerveau.

Les souvenirs les plus anciens ne remontent pas avant l'âge de 6 ans maximum. En ce qui concerne la période des premiers pas, des premiers mots, c'est le trou noir. On appelle ça l'amnésie infantile. Mais ces souvenirs ne sont pas définitivement perdus. Ce n'est pas parce qu'ils ne remontent pas à la surface qu'ils ont disparu. 

C'est ce qu'a récemment démontré un chercheur New-Yorkais avec une expérience assez parlante. Il a pris des rats adultes et jeunes et les a tous placés dans une cage où il y avait une zone particulière. Quand un rat s'aventurait dans cette zone, il recevait une décharge électrique. Il a constaté que les rats intégraient rapidement les choses : ils savaient où se situait le danger après une ou deux décharges. 

Que se passait-il une fois qu'ils devenaient adultes ?

Une fois qu'ils devenaient adultes, les plus jeunes rats donnaient l'impression d'avoir oublié la leçon. Quand on les mettait dans la cage, ils ne se souvenaient pas qu'il y avait un danger et se prenaient des décharges. Néanmoins, si avant de mettre le jeune rat devenu adulte dans la cage, on provoque une petite décharge électrique, il va alors éviter la zone dangereuse. C'est la preuve que les souvenirs d'enfance sont présents mais qu'on ne sait pas forcément comment aller les chercher.

À lire aussi
Adrien Taquet, secrétaire d'État chargé de la Protection de l'enfance, 2019 enfance
"1.000 premiers jours" des enfants : "On investit sur l'humain", dit Taquet sur RTL

Le rat est un mammifère, la structure de son cerveau ressemble beaucoup à celui des humains. C'est pour cette raison qu'il est impliqué avec succès dans de nombreuses expériences scientifiques.

En quoi cette expérience peut-elle être utile à l'homme ?

Tout d'abord, les souvenirs de la petite enfance ne sont jamais perdus, ils sont juste triés, stockés quelque part dans notre cerveau. La question est de connaître le bon stimulus qui pourra les réactiver. Aussi, rien de ce qu'il se passe dans la petite enfance n'est anodin. Ce vécu-là peut déterminer des comportements particuliers lorsqu'on devient adultes.

Les futurs parents ne doivent pas perdre de vue que l'enfant qu'ils élèveront est potentiellement capable de tout se rappeler un jour.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Enfance Enfants Parents
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797416529
Les souvenirs de la petite enfance ne sont jamais perdus, explique Michel Cymes
Les souvenirs de la petite enfance ne sont jamais perdus, explique Michel Cymes
Michel Cymes se penche sur le fonctionnement du cerveau et les souvenirs de la petite enfance. Peut-on se rappeler de tout ?
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/les-souvenirs-de-la-petite-enfance-ne-sont-jamais-perdus-explique-michel-cymes-7797416529
2019-04-16 11:35:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/mE9J36Ba0gqKpWwkrvLFzA/330v220-2/online/image/2018/0926/7794937383_comment-expliquer-les-dysfonctionnements-du-cerveau.jpg