1 min de lecture Cancer

Les infos de 7h30 - Cancer de l’œsophage : un traitement doublerait le taux de survie

Le traitement doublerait la survie des patients à deux ans, alors que le cancer de l'œsophage et l'un des plus agressifs.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Cancer de l'œsophage : un traitement doublerait le taux de survie Crédit Image : AFP / PHILIPPE HUGUEN | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Odile Pouget édité par Maxime Magnier

Bonne nouvelle dans la lutte contre le cancer, en l’occurrence celui de l'œsophage, l'un des plus agressifs. Actuellement, le taux de survie n'est que de 13% à cinq ans. Mais des résultats prometteurs ont été dévoilés lundi 21 septembre, quand on associe l'immunothérapie à la chimio-thérapie classique.

Le professeur Jean-Philippe Metges, spécialiste en oncologie digestive au CHU de Brest, détaille, au micro de RTL : "Globalement, on double la survie de nos patients à deux ans, sans aucun effet secondaire en plus. Certains, qui n'avaient que quelques mois à vivre, vont être vivants à deux ans et à trois ans."

"Deuxièmement, la maladie est jugulée, elle ne disparaît pas, mais elle est pour le moins stabilisée. On parlerait de 'strike' au bowling : tous les critères reviennent positifs", poursuit le médecin.

À écouter également dans ce journal :

Police - Un homme est recherché depuis dimanche dernier après l'enlèvement et le viol d'une fillette de neuf ans (retrouvée depuis) dans la région de Poitiers (Vienne). L'agresseur en voiture aurait abordé l'enfant alors qu'elle allait chercher du pain dans le village de Villiers. 

À lire aussi
cancer
"La technique de l'ARN est très puissante chez le porteur de tumeur", dit la Pr Zitvogel

Terrorisme - Alors que le procès des attentats de janvier 2015 se poursuit à Paris, la directrice des ressources humaines de Charlie Hebdo a dû être exfiltrée en urgence de chez elle, lundi, en raison de menaces jugées sérieuses. 

Économie - À Béthune, la direction de l'entreprise Bridgestone se dit prête à étudier des solutions alternatives à la fermeture du site, qui emploie 863 salariés. Elle estime, dans le même temps, que la fermeture est la seule option. Le gouvernement, lui, va contre-expertiser les scénarios qui ont conduit à cette décision.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cancer Maladie Maladies
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants