1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Les infos de 5h - Vaccin AstraZeneca : "une protection par principe de précaution du politique"
2 min de lecture

Les infos de 5h - Vaccin AstraZeneca : "une protection par principe de précaution du politique"

Alors que le vaccin AstraZeneca est suspendu en France, la Fédération des médecins de France s'inquiète pour l'avancée de la campagne de vaccination.

Flacon de vaccin AstraZeneca (illustration).
Flacon de vaccin AstraZeneca (illustration).
Crédit : GENT SHKULLAKU / AFP
Les infos de 5h - Vaccin AstraZeneca : on assiste à "une protection par principe de précaution du po
07:25
Le journal RTL de 5h du 16 mars 2021
07:25
Morad Djabari - édité par Camille Guesdon

Le vaccin AstraZeneca est suspendu quelques jours en France. Le pays s'aligne sur les pays voisins en attendant une décision de l'Agence européenne du médicament qui se réunira jeudi 18 mars. Selon elle "les bénéfices sont largement supérieurs aux risques". Cette suspension est une mesure de précaution après de rares cas de thromboses. Cette semaine, les rendez-vous sont reportés chez les pharmaciens et les médecins généralistes.

La suspension du vaccin AstraZeneca est un coup dur de plus pour la campagne de vaccination en France. Selon Jean-Paul Hamon, médecin et président de la Fédération des médecins de France "cela ne va pas simplifier les choses pour les médecins quand la vaccination va reprendre". Pour le médecin, on assiste actuellement à "une protection par principe de précaution du politique, plutôt que d'un principe de précaution du patient".

Le syndicat national de médecine vasculaire vient de sortir un communiqué où "il dit qu'il n'y a aucune raison de suspendre la vaccination", indique Jean-Paul Hamon. Il ajoute que les cas de thromboses étaient de "22 pour 8 millions de personnes vaccinées". Emmanuel Macron a lui-même annoncé cette suspension en marge d'un sommet franco-espagnol lundi 15 mars. Il espère "reprendre au plus vite la campagne de vaccination".

À écouter également dans ce journal

Coronavirus : Emmanuel Macron souffle le chaud et le froid concernant les mesures restrictives à venir. La question du reconfinement de l'Ile-de-France se pose.

À écouter aussi

Epidémie : L'Ile-de-France frôle les 400 cas pour 100.000 habitants. 100% des places en réanimation sont occupées et six nouveaux patients seront transférés vers l'ouest de la France par avion ce mardi 16 mars.

Culture : Des étudiants de l'Opéra de Lyon ont pris possession des lieux lundi 15 mars. Des théâtres ont déjà été investis ces derniers jours à Paris, à Strasbourg et Villeurbanne. Ils demandent la réouverture de ces établissements. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/