2 min de lecture Vaccin

La pneumonie pourrait tuer près de 11 millions d'enfants en 2030

Maladie que l'on peut facilement prévenir grâce à la vaccination, la pneumonie tue pourtant un millions d'enfants de moins de 5 ans par an. Et les projections à moyen terme sont alarmistes.

Un vaccin (image d'illustration)
Un vaccin (image d'illustration) Crédit : AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

Ce lundi 12 novembre, c'est la journée mondiale de lutte contre la pneumonie. Une infection des poumons qui peut être mortelle, et dont les projections à moyen terme sont alarmantes, à en croire les experts. En particulier chez les enfants de moins de 5 ans. Ainsi, à l'horizon 2030, les spécialistes estiment que près de 11 millions d'enfants mourront de cette maladie.

La pneumonie est une infection respiratoire aiguë affectant les poumons. Selon l'OMS (Organisation mondiale de la santé), c'est la première cause infectieuse de mortalité chez l'enfant et elle "cause 15% du nombre total de décès d'enfants de moins de 5 ans".  

En 2015, la pneumonie a tué 922.000 enfants de moins de 5 ans dans le monde, ajoute l'OMS, qui précise qu'elle peut être provoquée par des bactéries ou des champignons. "La prévention est possible grâce à la vaccination, un état nutritionnel satisfaisant et une amélioration des facteurs environnementaux", souligne l'OMS. 

À lire aussi
Une femme se fait vacciner (photo d'illustration) Santé
Vaccins : Michel Cymes vous rappelle l'importance d'être à jour pour les vacances

"Considérer ce tueur négligé comme une cause prioritaire"

En 2030, sur le total de 10,8 millions de décès, 1,7 million pourraient avoir lieu dans seulement deux pays, le Nigeria et l'Inde, selon les projections réalisées par l'université américaine Johns-Hopkins et l'ONG Save the Children. 700.000 enfants pourraient mourir de cette maladie au Pakistan et 635.000 en République démocratique du Congo, ajoutent-ils. 

"La prévention est possible grâce à la vaccination, un état nutritionnel satisfaisant et une amélioration des facteurs environnementaux", souligne l'OMS.
 
Selon l'étude publiée lundi, 4,1 millions d'enfants pourraient être sauvés en mettant en oeuvre un ensemble de mesures : augmenter la couverture vaccinale mondiale, assurer un accès aux antibiotiques et améliorer l'alimentation des enfants menacés

"C'est impensable que près d'un million d'enfants meurent chaque année d'une maladie que nous avons pourtant les capacités de vaincre", a commenté le responsable de Save the children, Kevin Watkins.
 
"Il n'y a pas de sommet mondial ou de marche contre la pneumonie. Pourtant, quiconque se préoccupe de la santé des enfants devrait considérer ce tueur négligé comme une cause prioritaire", a-t-il plaidé en réclamant une baisse drastique du prix des vaccins. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vaccin Épidémie Maladies
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795539742
La pneumonie pourrait tuer près de 11 millions d'enfants en 2030
La pneumonie pourrait tuer près de 11 millions d'enfants en 2030
Maladie que l'on peut facilement prévenir grâce à la vaccination, la pneumonie tue pourtant un millions d'enfants de moins de 5 ans par an. Et les projections à moyen terme sont alarmistes.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/la-pneumonie-pourrait-tuer-pres-de-11-millions-d-enfants-en-2030-7795539742
2018-11-12 19:01:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/uo2J9yG-DVso-pHyhY1IQg/330v220-2/online/image/2017/1202/7791235277_un-vaccin-image-d-illustration.jpg