1 min de lecture Coronavirus France

Hôpital : en cas de tension, "il sera inéluctable de reconfiner", estime le Pr. Annane

INVITÉ RTL - Alors que Paris et les Bouches-du-Rhône viennent d'être classées "zones rouges", le professeur Annane, chef du service de réanimation de l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches, s'exprime sur la situation sanitaire en France.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Hôpital : en cas de tension, "il sera inéluctable de reconfiner", estime le Pr. Annane Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
BEGOT 245300
Amandine Bégot édité par Valentin Deleforterie

Faut-il s'inquiéter de la deuxième vague de coronavirus qui semble se profiler en France ? Tandis que Paris, Marseille, et leurs couronnes ont été classées "zones rouges" ce vendredi 14 août, le professeur Annane, chef du service de réanimation de l'hôpital Raymond-Poincaré (Garches), est catégorique. 

"On a suffisamment de recul pour pouvoir affirmer que la deuxième vague a démarré probablement depuis 3 à 4 semaines", affirme l'invité de RTL Soir, évoquant l'augmentation, "toujours plus importante que la semaine précédente", du nombre de cas de contaminations.

"On est avant ce qu'on appelle le point d'inflexion", précise le médecin. Concrètement, il s'agit du "moment où l'accélération du virus est telle que l'épidémie va à nouveau être difficile à contrôler". La propagation s'accompagne d'une hausse du nombre de malades admis en réanimation, et risque dès lors de mettre la pression sur le système de santé français.

Une tension inévitable pour les hôpitaux ?

"Il faut éviter que le nombre d'hospitalisations continue d'augmenter, parce que si survient une tension sur les services d'hospitalisation, il sera inéluctable de devoir reconfiner", indique le professeur Annane, dont l'hôpital a ouvert depuis une dizaine de jours plusieurs unités d'hospitalisation dédiées à la Covid-19. 

À lire aussi
Un respirateur dans une unité Covid d'un hôpital (Illustration). Coronavirus France
Coronavirus en France : avec 13.215 nouveaux cas en 24h, le "plan blanc" réactivé

Comment parvenir à endiguer la tension croissante sur les hôpitaux ? "Concrètement, il ne faut pas chercher à réinventer de nouvelles mesures. Il faut garantir que les mesures, qui ne sont pas nombreuses, et simples à mettre en place, soient respectées", conclut le spécialiste.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Médecine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants