1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Difficultés respiratoires : le diagnostic que le médecin ne voulait pas voir
3 min de lecture

Difficultés respiratoires : le diagnostic que le médecin ne voulait pas voir

PODCAST - Dans cet épisode, Marine Crest, médecin généraliste, nous parle d’un patient qu’elle a rencontré au début de sa carrière, lorsqu’elle était jeune chef de clinique. Un patient très spécial pour elle, à la fois pour ses symptômes, mais aussi pour la relation unique qu’elle a tissée avec lui.

Symptomes
Symptomes
Crédit : RTL Originals
9. Un médecin peut-il être trop empathique avec son patient ?
33:27
Éléonore Merlin

L'histoire commence un dimanche matin. Marine Crest, jeune cheffe de clinique de 27 ans, finit une nuit de garde. De son côté, Jérôme Rivkine, 37 ans, se rend à la boulangerie pour acheter pain frais et croissants pour sa femme et ses deux enfants. Sur le chemin, il ressent quelques difficultés respiratoires. Cela fait un petit moment qu'il ressent cette gêne. Persuadé qu'il y a peu de monde aux urgences un dimanche matin, sur ce qui ressemble à un coup de tête, il entre à l'hôpital.

Après quelques examens qui révèlent bien un problème, décision est prise de l'hospitaliser. C'est Marine Crest qui le prend en charge et qui coordonne tous les examens nécessaires pour déterminer de quoi souffre cet homme, avocat de profession.

Alors que son chef de service est convaincu dès les premiers instants que ce patient souffre d'un cancer, Marine Crest va cherche dans toutes les directions : "Puisque j'ai 10 ans de moins que ce patient-là, je me dis qu'on peut lui laisser une chance quand même de ne pas avoir un cancer à 37 ans ! Même s'il fume, parce que je n'ai pas envie que ce soit un cancer", analyse-t-elle aujourd'hui.

Un combat qui débouche sur une amitié sincère

La jeune médecin va mener une enquête médicale pour tenter de diagnostiquer son patient. Elle va alors commencer à s'attacher et nouer avec lui une relation amicale. Comme elle le dit  si bien aujourd’hui, elle ne maîtrise pas encore son "contre-transfert", c’est-à-dire  l’influence qu’exerce son patient sur ses propres sentiments inconscients. Pourtant, il lui faut surmonter ça pour revenir aux fondamentaux, la prise en charge médicale dont a évidemment besoin le malade.

À lire aussi


Huit ans après cette première visite aux urgences, Jérôme Rivkine, qui raconte son combat dans un livre, et Marine Crest sont toujours en contact. A la fin de notre interview pour le podcast, il est même venu chercher la jeune médecin pour prendre un verre en terrasse, et ça se voyait qu’ils étaient très contents de se retrouver, de passer un moment ensemble.
Alors les médecins peuvent-ils devenir amis avec leur patient ? La réponse est oui, pour Marine Crest, même si cette question est "taboue", souligne-t-elle.

Et au-delà de l'amitié, les médecins peuvent aussi ressentir une admiration sincère pour leurs patients qui affrontent parfois des quotidiens difficiles. "Jérôme Rivkine est quelqu'un qui est très engagé dans les associations. Il y a la CAMI Sport et Cancer et une association pour les patients à l'hôpital Foch à Suresnes, pour accompagner les patients dans la prise en charge et leurs familles. Et de voir ce parcours très courageux, l'investissement qu'il a dans son association, etc. C'est une vraie leçon de vie", confie Marine Crest. 

Abonnez-vous à ce podcast

>> Symptômes est un podcast qui vous emmène dans le cabinet d’un médecin confronté un jour à un cas mystérieux, à des symptômes parfois jamais vus ailleurs. Grâce à leurs intuitions parfois déterminantes, à leur savoir médical et aux progrès de la recherche, des spécialistes nous racontent comment ils ont mené une enquête pour tenter de guérir leur patient. Un podcast RTL Originals.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/