1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Départ en vacances : 3 astuces pour lutter contre le mal des transports
2 min de lecture

Départ en vacances : 3 astuces pour lutter contre le mal des transports

ÉCLAIRAGE - Nausées, vertiges, maux de tête... Si comme 4 Français sur 10 souffrent du mal des transports. Voici donc quelques astuces pour voyager en toute tranquillité.

Un voyageur qui porte un masque dans un train (Illustration)
Un voyageur qui porte un masque dans un train (Illustration)
Crédit : Valentina Camu / Hans Lucas
Cassandre Jeannin

Le mois de juillet a sonné et les grands départs en vacances sont là ! La cinétose, qu'on appelle aussi le mal des transports, peut facilement gâcher la vie des voyageurs. En France, 3 millions de personnes en souffriraient, soit environ 4 Français sur 10. Nausées, vertiges, sueurs, maux de tête ou encore vomissements peuvent survenir en avion, bateau, train ou voiture.


Ces maux sont causés par "une réponse inadaptée du cerveau, liée à une opposition entre les informations fournies par les yeux et celles données par le vestibule (organe de l’équilibre situé dans l’oreille interne)", précise le site de l'Assurance Maladie. En clair, vos yeux vont percevoir des mouvements (par exemple les virages en voiture ou les vagues en bateau) tandis que l'oreille interne détectera un corps immobile. C'est cette contradiction qui va créer cette sensation de "mal au cœur" et engendrer le mal des transports.

Afin de soulager le soulager au mieux et voyager sereinement, voici quelques astuces qui vous seront utiles. 

1. Bien manger et boire

Bien que cela soit contre-intuitif, il faut impérativement manger avant de prendre les transports. Il est conseillé de ne pas trop manger, ni des aliments trop gras, trop sucrés ou trop épicés. Un repas trop lourd ou à l'inverse l'absence de repas peut accentuer le mal des transports. Il est également impératif de boire, en privilégiant l'eau. Pendant le trajet, prenez des petites gorgées régulièrement. Cela permet d'éviter la déshydratation. En cas de vomissements, il est conseillé de boire une boisson sucrée.

2. Choisir la bonne place

À lire aussi

En voiture, asseyez-vous si possible à l'avant du véhicule, coté passager ou encore mieux prenez le volant. En effet, conduire stimule le cerveau et contre le mal des transports. Pour les enfants qui ne sont pas en âge d'être à l'avant, privilégiez la place du milieu sur la banquette arrière, pour mieux voir la route. Bannissez livres, portables, tablettes et autres distractions.

En train, il est conseillé de s’asseoir dans le sens de la marche pour limiter la sensation de "mal au cœur". En bateau, il est préférable de s’installer le plus au centre possible. En effet, les secousses responsables du mal de mer sont plus fortement ressenties aux extrémités du bateau. En avion, optez pour une place sur les ailes, coté hublot pour pouvoir fixer un point à l'horizon. C'est au dessus des ailes que l'appareil est le plus stable et que l'on ressent le moins de secousses. 

3. Prendre de la menthe poivrée et du gingembre

Des alliés naturels permettent d'atténuer les effets du mal des transports. L'huile essentielle de menthe poivrée évite les nausées, de même que les médicaments, qui se trouvent en pharmacie généralement sous forme de sirop. Pour les personnes dont les symptômes sont trop invalidants il existe des patchs à mettre derrière l'oreille.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/