1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. DÉBAT - Coronavirus : le gouvernement sous estime-t-il la 5e vague ?
1 min de lecture

DÉBAT - Coronavirus : le gouvernement sous estime-t-il la 5e vague ?

Bernard Jomier, médecin généraliste, sénateur écologiste de Paris et Laëtitia Avia, députée LREM de Paris, débattent sur la réponse du gouvernement à la recrudescence des cas positifs au coronavirus.

Cette photographie d’illustration prise le 5 mai 2021 à Paris montre des masques de protection usagés.
Cette photographie d’illustration prise le 5 mai 2021 à Paris montre des masques de protection usagés.
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Le gouvernement a t il sous-estimé la 5ème vague ?
08:27
Le gouvernement a t il sous-estimé la 5ème vague ?
08:28
Yves Calvi_
Yves Calvi

Pour Bernard Jomier, médecin généraliste, sénateur écologiste de Paris (apparenté PS), Président de la mission d’information Covid, le gouvernement est "à la traîne" face à cette montée du coronavirus et "essaye de courir pour rattraper le temps".

"Ce sont des propos antérieurs. Actuellement (...) on est dans une situation où l'on est au pied du mur. On ne sait pas quelle sera l'ampleur de cette cinquième vague, mais ce qui est certain c'est qu'on arrive dans cette cinquième vague avec 7 à 8 millions de personnes qui ne sont pas vaccinées et un problème chez les moins de 12 ans qui ne sont pas éligibles au vaccin et qu'on a peu dépister dans les écoles", répond Bernard Jomier à Yves Calvi. "On ne sait pas quelle va être l'ampleur de cette cinquième vague et il y a un risque réel qu'elle déborde nos hôpitaux", poursuit-il.

Pour Laëtitia Avia, députée de Paris, vice-présidente du bureau exécutif d’En marche, "Lorsque nous prenons des mesures importantes de protection, d'anticipation, le plus tôt possible, et bien on entend qu'on serait trop frileux, qu'on anticipe trop, qu'on en fait trop. Et lorsqu'on sent enfin la vague arrivée, qui a été anticipée par toutes ces mesures et bien là il y a ce sentiment d'accélération et qu'il faut en faire". "Finalement ce qu'on peut voir, c'est que les mesures qui sont prises, sont des mesures qui font que nous avions anticipé la situation. Nous savions que cette cinquième vague arrivait", poursuit-elle.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/