2 min de lecture Vaccin

Covid-19 : la demande d’autorisation du vaccin d’AstraZeneca déposée

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a reçu une demande d'autorisation pour le vaccin AstraZeneca/Oxford contre le nouveau coronavirus. L'EMA a précisé, mardi 11 janvier, qu'elle pourrait prendre sa décision le 29 janvier.

Coronavirus : les démarches à suivre pour se faire vacciner
Coronavirus : les démarches à suivre pour se faire vacciner Crédit : PASCAL GUYOT / AFP
Emmanuelle
Emmanuelle Brisson et AFP

Un troisième vaccin pour l’Europe ? Après Pfizer et Moderna, c’est au tour d’AstraZeneca de tenter sa chance. L’Agence européenne des médicaments (EMA) vient de recevoir une demande d’autorisation de la multinationale britannique pour son vaccin.

"L'EMA a reçu une demande d'autorisation pour une mise sur le marché conditionnelle du vaccin contre la Covid-19 développé par AstraZeneca et l'université d'Oxford", a indiqué l'agence européenne basée à Amsterdam, dans un communiqué. 

L’Union européenne et l’EMA sont sous pression pour accélérer l’approbation de nouveaux vaccins contre le virus, qui a déjà fait plus de 620.000 victimes à travers le continent. La présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, a salué comme une "bonne nouvelle" le dépôt de la demande pour le vaccin AstraZeneca/Oxford.

"Une fois que le vaccin aura reçu un avis scientifique positif nous travaillerons le plus vite possible pour autoriser son utilisation en Europe", a-t-elle affirmé sur Twitter.

Moins cher et plus facile à transporter

À lire aussi
Coronavirus France
Les infos de 18h - Coronavirus : y a-t-il vraiment une pénurie de vaccins ?

Le vaccin AstraZeneca/Oxford est moins cher à produire que celui de ses rivaux. Il est également plus facile à stocker et transporter, en particulier que celui de Pfizer/BioNTech qui doit être conservé à de très basses températures (-70 °C).

Le vaccin Oxford/AstraZeneca est un vaccin "à vecteur viral" qui prend comme support un autre virus (un adénovirus de chimpanzé) transformé et adapté pour combattre la Covid-19. Il a, toutefois, fait l’objet de critiques du fait d’une confusion dans des résultats intermédiaires d’essais cliniques. Le laboratoire britannique avait ainsi annoncé en novembre que son vaccin était en moyenne efficace à 70 % contre plus de 90 % pour ceux de Pfizer/BioNTech et Moderna.

Un vaccin qui fait l'objet de critiques

L’efficacité du vaccin AstraZeneca/Oxford est de 90 % pour les volontaires qui ont d’abord reçu une demi-dose, puis une dose complète un mois plus tard, mais de seulement 62 % pour un autre groupe qui a pourtant été davantage vacciné avec deux doses complètes à un mois d’écart.

Des garde-fous supplémentaires demandés

L’injection d’une demi-dose était en fait due à une erreur et seul un groupe réduit avait suivi le deuxième protocole, ce qui avait suscité des inquiétudes, poussant l’entreprise à annoncer le 26 novembre la tenue d’une « étude supplémentaire » pour vérifier ces résultats.

"Nous pensons que nous avons trouvé la formule gagnante et comment arriver à une efficacité qui, avec deux doses, est élevée comme celle des autres", a depuis assuré le directeur général d’AstraZeneca, Pascal Soriot. L’EMA (Agence européenne des médicaments) avait d’ailleurs demandé des informations supplémentaires liées à la sécurité et à l’efficacité du vaccin. Elles ont été fournies, a-t-elle précisé mardi, et elles sont en train d’être examinées.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vaccin Coronavirus Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants