1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : une étude confirme que le principal facteur de mortalité est l'âge
1 min de lecture

Coronavirus : une étude confirme que le principal facteur de mortalité est l'âge

VU DANS LA PRESSE - L’âge est le facteur de risque dans le cadre d’une infection à la Covid-19, c’est ce que confirme une vaste étude anglaise réalisée sur les données médicales de 17 millions de personnes.

Une infirmière dans un Ehpad avec une personnes âgée, pendant l'épidémie de coronavirus (Illustration).
Une infirmière dans un Ehpad avec une personnes âgée, pendant l'épidémie de coronavirus (Illustration).
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Venantia Petillault

Qui a le plus de risque de mourir du coronavirus ? Une étude statistique réalisée au Royaume-Uni se fondant sur les données médicales de 17 millions de personnes révèle que le facteur principal de mortalité est l'âge.

Menée conjointement par des équipes d’Oxford, de l’université de Leeds, du Centre de recherche national en soins intensifs (ICNARC) et de la London School of Hygiene and Tropical Medicine sur 5.683 personnes décédées de la Covid-19 dans des hôpitaux britanniques entre le 1er février et le 25 avril, l'étude révèle ce que d'autres praticiens avaient déjà pressenti, rapporte Le Monde.

En effet, les hommes, les personnes âgées, les plus démunies, celles sujettes à des diabètes non contrôlés ou à des asthmes sévères font partie des populations les plus à risque. Les plus de 80 ans constituent plus de 51 % des décès, les plus de 70 ans 79 % des disparitions. 63 % des morts à l’hôpital étaient des hommes (avec près de deux fois plus de risque de décéder de la Covid-19 que les femmes), 36 % souffraient de problèmes cardiaques.

L'obésité constitue également un facteur de risque, avec près de trois fois plus de risques de mourir qu’une personne non obèse du même âge et du même sexe. Le fait d’avoir un IMC élevé révèle souvent des réponses immunitaires modifiées, un lien avec le diabète et/ou l’hypertension. Le Haut Conseil de la santé publique avait déjà alerté sur le facteur à risque de l'âge. Ainsi les plus de 80 ans présentent ainsi un risque plus de douze fois supérieur à celui des personnes âgées de 50 à 59 ans, et de 180 fois supérieur à celui des 18-39 ans.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/