1 min de lecture Sud Ouest

Coronavirus : l'ARS confirme des cas de complications cardiaques liés à la chloroquine

Une dizaine de patients testés positifs au Covid-19 et traités en automédication avec de la chloroquine auraient eu des complications cardiaques dans plusieurs hôpitaux de Nouvelle-Aquitaine, a indiqué l'ARS.

>
Coronavirus : l'ARS confirme des cas de complications cardiaques liés à la chloroquine Crédit Image : GERARD JULIEN / AFP | Crédit Média : Denis Granjou | Durée : | Date :
Denis Granjou édité par Benoît Collet

En Nouvelle-Aquitaine, plusieurs patients testés positifs au Covid-19 et soignés avec de la chloroquine auraient eu des problèmes cardiaques. Certains auraient même succombé à un arrêt du cœur. L'Agence régionale de santé (ARS) de cette région a confirmé la toxicité de la chloroquine dans plusieurs de ces cas, même si la plupart de ces malades seraient désormais hors de danger.

La direction de la Santé publique à Bordeaux a confirmé que 10 cas avaient été signalés dans différents services de cardiologie de Nouvelle-Aquitaine depuis une semaine. Le 30 mars, l'ARS a lancé un nouvel appel à ne pas utiliser la chloroquine en automédication, en raison du risque de troubles cardiaques suite à la prise de ce médicament.

"Nous avons été informés par des centres hospitaliers de quelques cas de troubles du rythme cardiaque graves en relation avec des automédications prises par chloroquine et surtout d'hydroxychloroquine associées à de l'azithromycine (antibiotique)" contre le Covid-19, a précisé Gilles Auzemery, conseiller médical du directeur général de l'Agence régionale de santé (ARS), qui a révélé dimanche l'existence de ces cas.

Pour aider les professionnels de santé à y voir plus clair, le réseau français des centres régionaux de pharmacovigilance a mis en ligne sur son site une page spéciale d'information concernant la chloroquine.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sud Ouest Bordeaux Aquitaine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants