1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : une deuxième vague de contaminations est-elle possible ?

Alors que le nombre de nouveaux contaminés ne cesse de diminuer en Chine, les autorités sanitaires du pays redoutent l'arrivée d'une deuxième vague de contaminations, venue d'Europe, du Moyen-Orient et d'Amérique.

Des touristes continuent de visiter le Tidal Basin à Washington, DC le 18 mars 2020 alors que le gouvernement souhaite que les habitants du pays respectent une "distanciation sociale".
Des touristes continuent de visiter le Tidal Basin à Washington, DC le 18 mars 2020 alors que le gouvernement souhaite que les habitants du pays respectent une "distanciation sociale". Crédit : CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Sarah Belien
Sarah Belien
Journaliste RTL

Le monde peut-il connaître une deuxième vague de contaminations ? La Chine, pays le plus avancé dans la crise du coronavirus, redoute une deuxième phase. Alors que le nombre de nouveaux cas dans le pays asiatique ne cesse de s'approcher de zéro, les autorités sanitaires chinoises restent sur le pont. Elles se préparent dans l'éventualité d'une nouvelle vaque de contaminations venue cette fois d'Europe, du Moyen-Orient et d'Amérique.

Le virus peut bel et bien revenir après une première phase. Si la Chine a récemment réussi à endiguer le phénomène de propagation, le pays craint que les cas importés d'autres pays ne créent une nouvelle vague de contaminations dans le pays. En effet, sur les 21 nouveaux cas de contamination recensés lundi 16 mars, 20 concernent des personnes revenues de l'étranger.

 "Dans de nombreux pays, le nombre de cas confirmés peut être considéré comme explosif", a affirmé mardi 17 mars la cheffe de l'exécutif hongkongais Carrie Lam. "Si nous n'adoptons pas de mesures strictes (...) je crains que tous les efforts de précaution déployés au cours des deux derniers mois soient vains", a-t-elle ajouté.

En Chine, les nouveaux arrivants sont mis à l'isolement

Hong Kong a décidé mardi 17 mars de durcir les mesures contre les voyageurs en imposant  14 jours d'isolement aux personnes entrant dans la ville à compter de jeudi 19 mars minuit. La Chine a également décidé d'imposer une période d'isolement de 14 jours pour tous les voyageurs qui entrent sur son territoire. De nombreux pays d'Asie s'apprêtent à procéder de la même manière.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Santé Maladie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants