2 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : un ancien médicament pourrait être efficace contre la Covid-19

VU DANS LA PRESSE - À Lille, les chercheurs de l'Institut Pasteur poursuivent leurs recherches sur une molécule "particulièrement efficace", contre le SARS-Cov-2.

L'Institut Pasteur de Lille est mobilisé dans la recherche d'un traitement contre le coronavirus.
L'Institut Pasteur de Lille est mobilisé dans la recherche d'un traitement contre le coronavirus. Crédit : DENIS CHARLET / AFP
William Vuillez
William Vuillez
Journaliste RTL

Et si un ancien suppositoire était la clé contre le coronavirus ? Si on est encore loin de tirer de pareilles conclusions, l’Institut Pasteur de Lille a reçu un don de 5 millions d'euros de la part du groupe LVMH, pour poursuivre ses recherches sur une molécule "particulièrement efficace face au virus SARS-Cov-2", virus responsable de la Covid-19. 

Selon une information révélée par l'agence AEFinfo, il s'agirait du Clofoctol, utilisé par le passé, sous la forme d'un médicament suppositoire appelé Octofene. Ce médicament était utilisé en France de 1978 à 2005 pour traiter les infections respiratoires. Les chercheurs de l’Institut Pasteur de Lille auraient en effet identifié une molécule comme ayant "une action sur les deux portes d’entrée du virus dans les cellules humaines, contrairement à l’hydroxychloroquine", explique le chercheur Benoît Déprez à AEFinfo. 

Il s'agirait, si son efficacité est avérée, d'un traitement précoce contre le coronavirus. La molécule pourrait être administrée au patient dès la révélation d'un test PCR positif. Benoît Déprez précise à AEFinfo que ces recherches ont été présentées au Premier ministre Jean Castex lors d'une visite début août. 

Un don de LVMH

Plusieurs appels aux dons ont été lancés pour financer ces recherches. Le 9 octobre dernier, c'est finalement le groupe LVMH qui annonce le versement d’un don de 5 millions d’euros à la fondation Pasteur. Des essais doivent donc être menés sur l'homme et sur l’animal mais pour l'heure, l'institut n'a pas encore confirmé le nom de la molécule. "Vous avez vu l’hystérie que ça peut créer. Une pénurie du produit pourrait nous empêcher de faire un essai en bonne et due forme", explique Benoît Déprez, bien que le médicament en question, s'il s'agit bien de l'Octofene, ne soit plus sur le marché. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Lille
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants