1 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : tout ce qu'il faut savoir sur la campagne de vaccination

ÉCLAIRAGE - La campagne de vaccination commence ce dimanche 27 décembre en France. Deux Ehpad seulement sont concernés mais c'est déjà un tour de force sur le plan administratif et logistique.

Vincent Parizot RTL Soir Week-End Vincent Parizot iTunes RSS
>
Coronavirus : tout ce qu'il faut savoir sur la campagne de vaccination Crédit Image : Bryan R. Smith / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission

Le début de la campagne de vaccination débute en France ce dimanche 27 décembre, 6 jours après la validation du vaccin de Pfizer BioNTech par l'Union Européenne. Le début sera surtout symbolique, dans deux Ehpad, pour commencer. Mais c'est déjà un tour de force sur le plan administratif, et sur le plan logistique.

Les premières doses du vaccin Pfizer-BioNTech ont été livrées samedi 26 décembre, en région parisienne mais aussi à Lyon, Tours et Lille. En fin de matinée : les premiers vaccins seront inoculés dans une Unité de soin longue durée à Sevran, en Seine St Denis. Une dizaine de personnes âgées et un soignant de plus de 65 ans seront vaccinées. Ensuite, en début d'après midi à Dijon, seront vaccinés quelques résidents d'un Ehpad et un médecin âgé lui aussi de plus de 65 ans.

C'est donc un top départ très symbolique pour cette campagne de vaccination. D'ici mi-janvier, une centaine d'établissements pour personnes âgées auront commencé à vacciner sur 8.000 au total. La vaccination sera ensuite beaucoup plus intense.

Les premiers vaccinés surveillés de près

Toutes les personnes qui vont être vaccinées vont être suivies de très près. Avec d'abord une consultation médicale obligatoire avant le vaccin pour avertir les patients des effets secondaires possibles. Douleurs musculaires ou articulaires, céphalées, fatigue, des symptômes modérés et qui ne durent pas selon les premières études.

À lire aussi
Coronavirus : les démarches à suivre pour se faire vacciner Coronavirus France
Vaccin contre le coronavirus : près de 500.000 Français ont pris rendez-vous vendredi

Lors de la piqure, par précaution, il y aura une surveillance pendant au moins 15 minutes pour surveiller surtout d' éventuelles réactions allergiques. Leurs médecins ou ces patients eux-mêmes pourront faire remonter leurs effets secondaires via une plateforme en ligne. Et l'agence française du médicament fera des retours chaque semaine sur ces effets secondaires.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants