1 min de lecture Épidémie

Coronavirus : qui peut bénéficier des tests de dépistage ?

Une politique de tests massifs n'a pas été mise en place au début de l'épidémie de Covid-19, mais elle sera sans doute la clé du déconfinement.

Une infirmière régule l'oxygène d'un patient atteint du Covid-19 à Colmar, le 26 mars 2020
Une infirmière régule l'oxygène d'un patient atteint du Covid-19 à Colmar, le 26 mars 2020 Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

Au départ, les tests de dépistage du Covid-19 ont été réservés aux personnes à l’hôpital, aux cas les plus graves, présentants de forts symptômes. Mais petit à petit à petit, on est passé de 5.000 tests par jour à 50.000. De sorte que désormais, des patients qui ne sont pas gravement malades peuvent donc en bénéficier. Tous les laboratoires sont mobilisés.

Si vous êtes négatif, cela vous dire qu’à l’instant T, vous n’êtes pas malade. Mais vous pouvez l’être le lendemain. Et puis il y a aussi les tests sérologiques : une autre logique puisqu’ils cherchent la présence d’anticorps, savoir si vous avez été malade ou pas.

On peut en trouver ici ou là, mais ils ne sont pas remboursés et ne sont donc pas encore généralisés. Mais quoi qu'il en soit, ils seront une arme décisive au moment du déconfinement

Éviter une nouvelle vague épidémique

Le déconfinement provoquerait une nouvelle vague épidémique si n'était pas mis en place un système de tests massifs et d'isolement des personnes infectées, selon une étude réalisée notamment par l'Inserm qui laisse entendre qu'il ne pourrait pas intervenir avant fin mai-juin.

À lire aussi
Emmanuel Macron et Olivier Véran, le 12 novembre 2020 Coronavirus France
Coronavirus : Emmanuel Macron va-t-il annoncer un déconfinement ?

"La levée du confinement sans stratégie de sortie entraînerait une deuxième vague écrasant largement le système de santé", selon le résumé de l'étude, mise en ligne dimanche et révélée lundi par Le Monde.

"Le tracement et dépistage massif de cas-contacts pour les isoler rapidement sont nécessaires" pour envisager les stratégies de déconfinement progressif "tout en maintenant les écoles fermées et les personnes âgées isolées", selon ces travaux réalisés conjointement par l'Institut national de la santé et de la recherche médicale, l'Institut Pierre Louis d'épidémiologie et de santé publique et Médecine Sorbonne Université.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Confinement Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants