1 min de lecture Épidémie

Coronavirus : pourquoi les pédiatres se disent inquiets avant la rentrée scolaire

Les associations de pédiatres demandent de privilégier les tests salivaires pour dépister le Covid-19 chez les enfants et de renforcer la vaccination contre d'autres maladies, pour sécuriser le retour en classe avant la rentrée scolaire de septembre.

>
Coronavirus et rentrée scolaire : les pédiatres inquiets Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : Virginie Garin | Durée : | Date :
IMG_5140
Sarah Rozenbaum et AFP

"La persistance de la circulation du virus en France, accompagnée ces dernières semaines d'une augmentation significative du nombre de cas dans certaines régions, rend la situation délicate", ont estimé des associations de pédiatres dans une lettre ouverte rendue publique mercredi 19 août.


Jugeant "réel" le "risque de survenue de contamination par la Covid-19, aussi bien chez les enfants que chez les adultes" à l'occasion de la rentrée scolaire, ils appellent toutefois à des "mesures adaptées mais raisonnables".

"Aujourd'hui, nous ne pouvons que nous montrer inquiets devant l'organisation de la rentrée telle qu'elle se profile", ajoutent les signataires, dont la Société française de pédiatrie (SFP), le Groupe de pathologie infectieuse pédiatrique (GPIP) et l'Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA).

Les pédiatres appellent à privilégier les tests salivaires

Les signataires recommandent notamment de "renforcer la vaccination contre la grippe" et de "généraliser la vaccination contre le rotavirus des petits nourrissons", un virus responsable de gastro-entérites mais ne faisant pas partie des vaccins recommandés ou obligatoires en France afin de "ne pas alourdir" les consultations en cabinet.

À lire aussi
coronavirus
Les infos de 12h30 - Coronavirus : le délai d'injection du vaccin Pfizer maintenu


Ils alertent contre "la pratique des prélèvements naso-pharyngés quasi-systématiques chez les enfants présentant une fièvre, des signes respiratoires ou digestifs", rarement positifs, dont les délais diminuent l'efficacité et dont l'aspect désagréable risque d'entraîner "des refus des enfants et/ou des parents" et appellent plutôt à la pratique de tests salivaires. 

Les tests salivaires ne sont pour le moment pas homologués par les autorités sanitaires, qui disent attendre plus de données sur leur fiabilité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Médecins
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants