1 min de lecture Femmes

Coronavirus : les pays dirigés par des femmes ont mieux géré la crise, selon une étude

VU DANS LA PRESSE - Plusieurs analystes ont soulevé que les femmes leaders avaient mieux contrôlé leurs cas de coronavirus, mieux communiqué et réagi plus rapidement à la crise

Jacinda Ardern, la Première ministre néo-zélandaise
Jacinda Ardern, la Première ministre néo-zélandaise Crédit : Marty MELVILLE / AFP
Venantia
Venantia Petillault

Une étude montre que les pays dirigés par des femmes avaient des résultats "systématiquement et significativement meilleurs" concernant la gestion de la crise du coronavirus. 


L'analyse de 194 pays, publiée par le Center for Economic Policy Research et le World Economic Forum, suggère que la différence est réelle et "peut s'expliquer par les réponses politiques proactives et coordonnées" adoptées par les femmes leaders, comme Angela Merkel, la Néo-zélandaise Jacinda Ardern, la Danoise Mette Frederiksen, la Taïwanaise Tsai Ing-wen ou la Finlandaise Sanna Marin, rapporte The Guardian.

Les deux chercheurs ont déclaré avoir analysé les différentes réponses politiques et le nombre total de cas et de décès de Covid-19 jusqu'au 19 mai, introduisant un certain nombre de variables pour aider à analyser les données brutes et à établir des comparaisons fiables entre les pays. Puisque seuls 19 des près de 200 pays étaient dirigés par des femmes, les auteurs ont également créé des pays dits "plus proches voisins" pour compenser la petite taille de l'échantillon, associant l'Allemagne, la Nouvelle-Zélande et le Bangladesh à la Grande-Bretagne, l'Irlande et le Pakistan dirigés par des hommes.


L'étude a ainsi révélé que les arguments en faveur du succès relatif des femmes dirigeantes ne faisaient que se renforcer. "Nos résultats indiquent clairement que les femmes dirigeantes ont réagi plus rapidement et de manière plus décisive face aux décès potentiels", a déclaré Supriya Garikipati, économiste du développement à l'Université de Liverpool, co-auteur avec Uma Kambhampati de l'Université de Reading. "Dans presque tous les cas, elles se sont confinées plus tôt que les dirigeants masculins dans des circonstances similaires. Bien que cela puisse avoir des implications économiques à plus long terme, cela a certainement aidé ces pays à sauver des vies, comme en témoigne le nombre considérablement plus faible de décès dans ces pays."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Femmes Coronavirus Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants