1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Coronavirus : non, votre bras ne devient pas magnétique avec le vaccin
2 min de lecture

Coronavirus : non, votre bras ne devient pas magnétique avec le vaccin

FACT CHECKING - Sur les réseaux sociaux, des personnes affirment que des objets plus ou moins gros restent collés à leur épaule, là où elles ont reçu le vaccin.

Seringue contenant le vaccin Pfizer/BioNTech. (Illustration)
Seringue contenant le vaccin Pfizer/BioNTech. (Illustration)
Crédit : JOSEPH PREZIOSO / AFP
Coronavirus : non, votre bras ne devient pas magnétique avec le vaccin
04:04
Assurance-chômage : des chômeurs vont-ils voir leurs indemnités baisser dès le 1er juillet ?
02:37
Coronavirus : non, votre bras ne devient pas magnétique avec le vaccin
04:04
Assurance-chômage : des chômeurs vont-ils voir leurs indemnités baisser dès le 1er juillet ?
02:36
Jean-Mathieu Pernin
Journaliste

L'intox prend de plus en plus d’ampleur sur les réseaux sociaux : votre bras deviendrait magnétique après une injection de vaccin contre le coronavirus. Sur Twitter, Facebook ou encore Instagram, des personnes expliquent, vidéos et photos à l'appui, qu'un objet métallique, comme un magnet ou même un smartphone, reste bloqué sur leur épaule, pile là où elles ont été vaccinées.

Sur Tik Tok, réseau social préféré des adolescents, il existe même un terme dédié, le "magnet challenge". Venue des États-Unis au début du printemps, cette affaire de bras aimanté est désormais présente en France, à mesure que le nombre de personnes vaccinées augmente. Pourtant, tout cela est complètement faux, vous ne vous transformerez pas en Ironman après l'injection.

D'abord, ces vidéos ne montrent que de petits objets comme une fourchette. Si l’aimant injecté était si puissant, vous seriez probablement bloqué sur la porte du frigidaire. Vous utiliseriez alors votre smartphone pour appeler les pompiers plutôt que pour vous prendre en photo. Ensuite, aucun vaccin ne contient de métal. La composition des quatre sérums autorisés en France est publique, à vérifier par exemple sur le site Mesvaccins.net

Ni métal, ni puce électronique dans le vaccin

Avant même ces photos, une confusion liée à un élément utilisé dans les vaccins a toujours fait polémique, à savoir l'aluminium. En France, 30 des 56 vaccins autorisés contiennent des sels d'aluminium comme adjuvant afin de booster la réponse immunitaire. Son utilisation fait donc parler depuis des années et pourtant, une chose est sûre, s'il est bien un métal, l'aluminium n'est pas magnétique.

À lire aussi

"Même si ces vaccins contenaient un atome de fer, de cobalt ou de nickel, la quantité injectée serait infinitésimale" alors qu'il faut un certain nombre d'atomes pour constituer un aimant, explique ainsi Hélène Fischer, enseignante-chercheuse à l’université de Lorraine, au journal 20 minutes. D’ailleurs, "nous avons tous des ions de fer dans notre corps et nous ne sommes pas magnétiques".

Ces photos sont finalement un recyclage d'une autre fausse information, celle de la puce injectée par le vaccin. Apparue il y a un an et relayée par de nombreux internautes, cette rumeur voudrait qu'une toute petite puce se trouve en réalité dans la seringue et que celle-ci, une fois injectée, vous fait finir aux ordres de Bill Gates, de la 5G ou encore d'un gouvernement mondial.

Une chose est sûre : il n'y a pas de puce. Il est même facile de reproduire cette expérience avec du scotch double face ou de la colle. La plupart des auteurs le font pour s’amuser, mais reproduisent une démarche puisant ses origines dans la fausse information.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/